Open d'Anjou : le billard anglais à découvrir


Rédigé par - Angers le Samedi 19 Novembre 2011 à 21:32


Ce week-end, la salle Athlétis des Ponts de Cé (Angers), accueille le sixième open d’Anjou de billard anglais. Une centaine de joueurs va s’affronter pendant ces deux jours afin de remporter des trophées, mais aussi glaner des points pour le classement départemental. Une occasion de découvrir ce loisir sportif qui se pratique le plus souvent dans les arrières salles de bar.



Le billard anglais, un loisir qui demande beaucoup de concentration
Le billard anglais, un loisir qui demande beaucoup de concentration
la rédaction vous conseille
Le billard se pratique le plus souvent dans les bars, les joueurs ne sont pas pour autant des alcooliques », précise Sophie RAUD la président de l’A.B.A. (Anjou Billard Association) et organisatrice du 6e Open d’Anjou. « Cette image nous colle à la peau et nous aimerions bien nous en débarrasser, car pour jouer il n’est pas nécessaire de boire et encore moins des boissons alcoolisées ».

Finie l’époque d’Al Capone ou de Borsalino, où les mauvais garçons jouaient au poker ou au billard dans une atmosphère enfumée où whisky et Champagne coulaient à flot. Désormais le billard, même s’il est resté dans les débits de boisson, est accessible à tous, même au plus jeunes dès lors qu’ils sont accompagnés ou seuls quand ils ont plus de 16 ans.

Même les femmes, lesquelles représentent environ 1/3 des joueurs se mettent au billard et y trouvent même un certain plaisir. Le billard évolue, mais il reste encore du travail pour le faire connaître et apprécier à sa juste valeur, l’AFEBAS structure qui fédère les associations de billard et gère le championnat national de billard anglais 8 pool ou « Blackball », compte environ 500 licenciés en Maine et Loire.

L’Open d’Anjou qui compte pour le trophée d’Anjou, mais aussi pour le classement national, accueille pendant deux jours une centaine de joueurs, pour la grande majorité licenciée, qui se disputent différentes manches selon leur catégorie : Espoir, féminin, Départementale 1 et 2 ou encore Nationale 3.

Chaque joueur participe avec sa propre queue de billard, précieusement rangée dans un coffret ou une housse. « Les queues sont en la plupart du temps en bois, mais certaines plus légères, sont en carbone », précise Mikaël BRUNIER-COULIN, le secrétaire de l’A.B.A. « Comme une raquette de tennis on choisit une queue en fonction de sa pratique du jeu, de sa légèreté, de sa précision de jeu, le prix allant de 50 à 500 € si elles sont personnalisées ».

Sur les 16 tables installées dans le hall principal de la salle Athlétis, on ne sourit guère et parfois la tension est palpable. Ce loisir qui ne nécessite pas une condition physique particulière demande de la concentration, de la patience et une certaine notion de stratégie.

Le billard anglais est un jeu qui se déroule sur une table rectangulaire à 6 sorties dont la piste est constituée d’une plaque d’ardoise recouverte d’un fin tapis de feutre vert, avec un nombre de 14 billes de couleur, une bille noire numéro 8 et une bille blanche. Les 14 billes de couleur sont séparées en 2 groupes : un groupe de 7 billes rouges, un groupe de 7 billes jaunes. La partie est gagnée par le joueur qui, après avoir mis les 7 billes de sa couleur dans les trous, envoie régulièrement et sur un tir distinct, la bille noire, de manière directe ou non, c'est-à-dire une utilisant les bandes, dans l’un des six trous.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Sport Pro | Sport détente | Tourisme | Cuisine










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com