Ouest eMedia Presse a été placée en liquidation judiciaire


Rédigé par L'équipe d'Angers Mag : Yves BOITEAU, Sébastien ROCHARD, Patrick TOUCHAIS - Angers, le 21/06/2017 - 12:22 / modifié le 21/06/2017 - 12:53


Ouest eMedia Presse, la société qui porte les activités du magazine Angers Mag et du site angersmag.info a été placée en liquidation judiciaire ce mercredi. Moins de cinq ans après sa création et en dépit du soutien financier apporté l'an passé par une partie de nos lecteurs, notre entreprise ne dégageait toujours aucun bénéfice. Face à cette réalité économique, notre énergie n'y suffit plus. Fin d'une histoire. Mais la vie continue !



la rédaction vous conseille
Chers lecteurs,

Si vous aviez pris l'habitude de consulter régulièrement ce site et (ou) d'y accéder via nos réseaux sociaux, vous n'aurez pas manqué de relever ces dernières semaines sa très faible activité. A contre-cœur, la rédaction d'Angers Mag a renoncé à couvrir la campagne - inédite et pourtant très instructive - des dernières élections législatives et déserté l'essentiel des grands et petits événements qui ont ponctué récemment l'actualité angevine.

Si vous étiez un fidèle lecteur de notre magazine mensuel, vous n'aurez pas manqué de remarquer non plus, en ce début juin, son absence des présentoirs et lieux habituels de diffusion. "Marche ou rêve !" titrait notre numéro 47, sorti en mai, en référence à l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Manière peut-être inconsciente (et prémonitoire) d'évoquer notre propre situation. Ce 47e numéro d'Angers Mag aura été notre dernier.

Un peu moins de cinq ans après sa création, Ouest eMedia Presse, la SARL, qui porte économiquement et juridiquement nos activités de presse, a déposé son bilan lundi devant le Tribunal de commerce. A notre demande, elle a été mise en liquidation judiciaire dès ce mercredi matin. Fin d'une histoire.

La recherche vaine d'un équilibre économique

Disons les choses clairement, en cinq ans d'activité, notre société n'a jamais connu la rentabilité. Sur notre dernier exercice (clos au 31 octobre dernier), notre chiffre d'affaires a atteint 196 000 €. Un résultat certes en hausse (+ 18 %) par rapport à l'exercice précédent, mais encore assorti d'un déficit d'exploitation pure de plus de 15 000 €. Peu et beaucoup trop à la fois pour notre petite et fragile entreprise.

Comment avions-nous tenu jusque là ? Clarté là-aussi : notre manque à gagner à été couvert les premières années grâce à l'engagement et au soutien de plusieurs de nos actionnaires. Des mécènes angevins, véritables philanthropes, sans qui le magazine Angers Mag n'aurait jamais vu le jour. Ces actionnaires nous ont fait confiance sans intervenir une seule fois sur notre périmètre rédactionnel et notre ligne éditoriale, notre reconnaissance à leur égard est immense. Notre résistance, nous la devons aussi à l'engagement de toute l'équipe qui n'a compté ni son temps, ni ses sacrifices pour faire vivre le projet, en compensant à l'énergie nos contraintes économiques.

Mais l'objectif de la société Ouest eMedia Presse, née avec la naissance du magazine à l'automne 2012, était bien évidemment de voler de ses propres ailes. C'est ce que nous avons tenté de faire. En activant, à côté de la commercialisation publicitaire, d'autres sources de revenus (animations de débats et tables-rondes, partenariats éditoriaux sur des suppléments ou hors-série...). Cependant, les recettes générées sont restées insuffisantes pour couvrir nos charges - déjà sévèrement compressées - et dégager des moyens pour le développement dont nous avions besoin.

Il y a un an, face à la persistance de nos difficultés financières - et après avoir hésité à cesser nos activités -, nous avions pris la décision de nous tourner vers vous, lecteurs, pour solliciter votre soutien via un appel à financement. Nous ne voulions avoir aucun regret. Cet appel a été une vraie réussite avec près de 36 000 € de dons reçus via quelque 240 donateurs (particuliers et entreprises). L'essentiel de cet argent a été affecté au règlement de dettes sociales et a permis de remettre nos compteurs à zéro. Il nous appartenait d'améliorer réellement notre chiffre d'affaires publicitaire (75 % de nos recettes) sur notre magazine comme sur notre site internet, de poursuivre la diversification de nos ressources et de tirer les leçons du soutien de nos lecteurs pour le pérenniser dans le temps sous des formes à inventer. Nous n'y sommes malheureusement pas parvenus. Et n'avions plus ni les moyens, ni surtout l'énergie de relancer une nouvelle fois la machine. 

Une place à prendre, de nouveaux médias à inventer

Cinq ans après la naissance du magazine Angers Mag, lui même lancé à la suite du site internet angersmag.info (né sous forme associative en 2009), nos convictions de journalistes et de citoyens n'ont pourtant pas changé. Nous sommes convaincus que le territoire angevin mérite des initiatives médiatiques indépendantes qui, en marge et en complément des titres déjà en place, travaillent sur le temps et de nouvelles formes de traitement de l'information pour éclairer l'actualité locale et la rendre accessible au plus grand nombre. Nous pensons en particulier à tous ceux qui se sont détournés ces dernières années de la presse "traditionnelle" et à ceux, trop nombreux, qui ne voient en "la presse" (comme si celle-ci formait une seule et même entité...) qu'un "valet" des pouvoirs en place.

Mais les convictions ne suffisent pas, c'est l'autre leçon de l'histoire d'Angers Mag. Faire vivre une nouvelle presse locale indépendante passera par la réinvention de modèles économiques dont la manne publicitaire ne peut - et ne doit - pas être l'unique carburant. Ce sera aussi aux habitants, aux citoyens-lecteurs, de s'interroger sur leur rapport à l'information et le rôle qu'ils ont à jouer pour s'assurer de la qualité de son traitement. Bon vent à ceux qui auront le courage de s'y essayer. La poursuite sous forme associative de notre action Report'Cité dans les quartiers prioritaires de la Ville d'Angers (lire par ailleurs) y participera à son niveau. 

A nos lecteurs et annonceurs, à tous nos fournisseurs et partenaires, à tous les journalistes et stagiaires passés par le 3 rue de la Rame, à tous les acteurs de ce si attachant territoire angevin, nous adressons un grand merci pour ces cinq belles années d'aventure. 








Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par Vincent le 07/08/2017 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai eu beaucoup de plaisir à vous lire pendant toutes ces années.
Vos articles de fonds, à la rencontre des acteurs du territoire savaient toujours apporter un nouvel éclairage aux dynamiques profondes que nous connaissons.
Incontestablement, nous perdons une source d'information sérieuse et de qualité.

Bravo à toutes l'équipe, et merci pour votre engagement au service des citoyens.

11.Posté par Gilardeau le 01/07/2017 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Triste nouvelle, le format permettait d'approfondir les sujets. Les articles étaient pertinents, ils ne manquaient pas de contenu parce que la petite rédaction savait trouver les témoignages de celles et ceux qui font l'Anjou d'hier et d'aujourd'hui.
Angers Mag est une nécessité, je trouve malsain le monopole du groupe OF en Anjou, renforcé par l'absence de médias sur les supports tv et radio (FR3 Anjou, France Bleu Anjou...). Pour l'avoir vérifié, la précarité de l'information en Anjou est u...

10.Posté par barreau le 22/06/2017 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à Angers MAg de nous avoir apporté une information différente et enrichissante pendant toutes ces années. Me saisir d'un exemplaire dans les petits distributeurs était toujours un moment de plaisir et de curiosité. Vous aviez réussi à parler de notre territoire Anjou et le mettre en valeur à travers son patrimoine, ses hommes.
Bizarre qu'un petit magazine de cette qualité ne puisse pas perdurer ici, et maintenant il nous reste quoi ? L'offre d'une information écrite de piètre qualité d'...

9.Posté par Gaudin Bruno le 22/06/2017 15:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes amitiés à Yves Bioteau et son équipe .
Triste mais confiant vous êtes des hommes de projets et de valeur !

8.Posté par Freddy le 22/06/2017 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une nouvelle terrible. Un manque cruel va se dessiner dans le paysage médiatique angevin. Vous étiez le seul média capable d'avoir une réelle pertinence sur le moyen terme. Vos articles avaient du fond et vos sujets traitaient de tout en toute impartialité.
Vous étiez indispensable. Et pourtant le modèle économique a eu raison de vous. Un gros merci à toute la rédaction et à votre travail.
Bon courage pour la suite.

1 2 3







Angers Mag