PMR Street, l’itinéraire sans obstacle


Rédigé par - Angers, le 14/07/2016 - 07:00 / modifié le 15/07/2016 - 16:52


Pour aider les personnes à mobilité réduite à mieux circuler en milieu urbain, deux jeunes étudiants-entrepreneurs de l'ESSCA ont mis au point une application GPS pour smartphone. Un projet ingénieux qu’ils testent cet été sur Angers. Explications.



Cyril Koslowski et Arthur Alba, les deux fondateurs de PMR Street devant les locaux de LinkedIn lors d'un récent voyage en Californie.
Cyril Koslowski et Arthur Alba, les deux fondateurs de PMR Street devant les locaux de LinkedIn lors d'un récent voyage en Californie.
la rédaction vous conseille
L’histoire retiendra peut-être qu’une simple entorse a changé en France la vie en ville des personnes à mobilité réduite (PMR). Au printemps l’an passé, sur un terrain de foot de la région parisienne, Arthur Alba, un étudiant de l’Ecole supérieure des sciences commerciales (ESSCA) d’Angers, voit sa cheville partir. Et une paire de béquilles débarquer illico dans son quotidien. « Me déplacer avec ces béquilles sur le pavé parisien a été comme un révélateur. Travaux, escaliers, marches, trottoirs inadaptés, circulation… je me suis mis à la place des personnes à mobilité réduite en me disant que si c’était compliqué pour moi, ça devait être bien compliqué pour beaucoup d’autres. »

Dans son esprit, l’idée d’une application mobile dédiée fuse. Il l’a soumet à son camarade de promo, Cyril Koslowski. Banco ! Mi-octobre, les deux étudiants angevins décident de faire du développement de cette application, l’objet d’étude de leur Master 2 Entrepreneuriat. « Ça nous a tellement plu qu’on s’est battu pour lui consacrer un semestre entrepreneurial plutôt que de partir en stage de fin de cursus en entreprise. Ça nous a permis de nous consacrer à 100% sur le projet » ajoute Arthur. En clair, de transformer leur travail d’étude en vrai projet d’entreprise : PMR Street. 

Première étape : un fastidieux travail de terrain. « On s’est présenté à la mairie d’Angers pour leur demander une carte de la ville, en leur parlant de notre projet. Ils ont dû nous prendre pour des demeurés. On s’est séparé l’ensemble des quartiers avec Cyril afin d’y recenser tous les obstacles, en essayant de se mettre à la place d’une personne en fauteuil, d’une femme avec poussette, Et en un mois, on avait obtenu une cartographie assez fiable de la ville. » Parallèlement, les deux camarades sollicitent l’expertise de plusieurs associations d’handicapés. Ils se rapprochent aussi de développeurs pour concevoir l’interface technique de leur appli sans oublier de structurer leur projet économique.
"Pour les fauteuils roulants, nous avons le nombre de candidats nécessaire mais nous cherchons des femmes enceintes ou des familles avec poussette."
En février dernier, ils remportent ainsi le grand prix du concours Digiprize organisé par l'ESSCA et récompensant les innovations digitales des jeunes de 17 à 25 ans. Deux mois plus tard rebelote, avec le grand prix de l’Initiative du Crédit Agricole. A chaque fois, un soutien financier et des portes qui s’ouvrent pour le projet PMR Street. Comme celles d’Angers Technopole qui a accompagné pendant 5 mois les deux jeunes entrepreneurs dans le cadre de l’Opération Renard, soutenue par la Banque Populaire Atlantique. Comme celles de plusieurs start-ups ou géants du numérique californiens (Google, LinkedIn) lors d’un séjour à San Francisco en juin, leur récompense du concours Digiprize.

Hébergés chez We-Forge, Arthur Alba et Cyril Koslowski veulent maintenant expérimenter concrètement leur projet et leur première appli. En la testant cet été auprès d’utilisateurs angevins – leurs premiers « ambassadeurs » : « C’est l’occasion de tester le principe collaboratif de l’application. L’idée est qu’ils nous fassent remonter leurs observations de terrain et leurs remarques sur l’ergonomie de l’application PMR Street. Pour les fauteuils roulants, nous avons le nombre de candidats nécessaire mais nous cherchons des femmes enceintes ou des familles avec poussette » indique Arthur Alba. Au bout de l’expérimentation, une ambition : développer l’application sur les 50 plus grandes villes de France dans les trois ans. De quoi faire passer l’entorse et les béquilles pour un lointain souvenir.

www.facebook.com/PMRStreet - contact@pmrstreet.com
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46


cookieassistant.com