Pour les Verts, la fermeture de Biopole serait un gaspillage financier


Rédigé par - Angers, le 02/07/2015 - 18:00 / modifié le 03/07/2015 - 23:44


Le naufrage de Biopole, le centre de traitement des déchets de l’agglomération d’Angers, les élus d’Europe Ecologie les Verts ne l’envisagent pas. Selon eux, des solutions existent pour remettre en fonctionnement cette usine. A la veille de la décision du Conseil d'agglo, ils appellent à « sauver Biopole ».



L'usine de traitement des déchets a cessé de fonctionner depuis avril dernier
L'usine de traitement des déchets a cessé de fonctionner depuis avril dernier
la rédaction vous conseille
Depuis la mi-avril, Biopole, le centre de traitement des déchets situé à Saint Barthélemy d’Anjou, n’accueille plus aucun déchet (voir article du 16 avril ). En attendant de trouver une solution, les ordures ménagères de l'agglomération angevine sont redirigés vers le centre de traitement de Changé, près de Laval où elles sont incinérées ou enfouies selon les cas. Depuis, le Conseil d'agglomération a dénoncé le contrat passé avec le constructeur, Vinci Environnement, et prendra une décision quant à l'avenir du site, ce 3 Juillet au cours d'un séminaire qui réunira ses élus. Plusieurs solutions se présentent dont la fermeture du site ( voir article du 16 juin ).
 
« Les élus de l’agglomération d’Angers s’apprêtent à se positionner sur le devenir de Biopole, avec, parmi les scénarios envisagés, celui de sa fermeture » écrivent sur leur site web les élus angevins d'EELV. « Cette décision serait autant un gaspillage financier intolérable, qu’une faiblesse politique incommensurable ».  L’incinération des déchets au Centre de la Roseraie n’étant plus acceptable sur le plan environnemental, le centre de Saint-Barthélemy qui se présentait comme une alternative au tout incinération ou au tout enfouissement, avait fait l’objet d’une forte mobilisation à son avantage, rappellent les Verts. « Un consensus positif a été trouvé à travers le projet Biopole, maintenant il  serait aberrant de revenir à une vision passéiste du traitement des déchets ».
 
Pour autant  « nous ne sous-estimons pas la nécessaire maîtrise des coûts », poursuivent les écologistes. « Il est bien entendu que la responsabilité et la réparation du concepteur constructeur doit être obtenue, mais il est hors de question pour nous, d’abandonner, et de remettre en cause cette usine dont on connaissait la dimension d’expérimentation et d’innovation ».
 
Europe Ecologie Les Verts préconise une amélioration des process à la charge du constructeur.

Et pour les Verts, il ne s’agit donc pas d’un un « fiasco » et encore moins d’une erreur. « Le processus de la séparation des matières, la pré-fermentation puis la méthanisation et production de biogaz et d’électricité fonctionnent », écrivent-ils. Seule la production du compost, source essentielle des nuisances et des conditions de travail n’apporte pas satisfaction. Alors ils préconisent que « les mises en demeure envers le constructeur portent sur les modifications importantes à apporter à ce niveau ». 
 
Des modifications qui permettraient de ne pas se résigner à fermer un établissement qui a déjà couté beaucoup à la collectivité et qui coutera encore après une éventuelle clôture de l’exploitation. D’autant que le traitement des déchets ne sera pas pour autant réglé.
 
« Des solutions et propositions doivent être faites », poursuivent les écologistes. L’une des solutions, pourrait passer, selon eux, par « une filière dédiée aux déchets fermentescibles, collectés de manière séparative tant auprès des habitants que des professionnels de la restauration,  sur une chaîne de méthanisation et dont la production du compost serait sans difficulté ». Une solution d’autant plus envisageable « qu’elle fonctionne depuis plusieurs années avec succès à Lorient », affirment les défenseurs de Biopole, les mêmes qui affirmaient que ça devait fonctionner dès le début.
 
Maintien avec des aménagements ou arrêt définitif, force est de constater que le dossier Biopole continue de diviser les élus locaux.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Daniel Fleury le 03/07/2015 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il aurait peut être fallu réagir plus tôt, dès la mise en place du projet. Ce ne sont pourtant pas les débats qui ont manqué à l'époque, et les verts n'avaient pas de réserves sur les montages financiers qui ont conduit à des process au rabaix ici, alors qu'ailleurs (Lille par exemple) des procédés technologiques certes plus coûteux à l'installation existaient déjà. Un groupe pourtant connu pour son appât du gain offrant une vitrine "écolo" à moindre coût à la municipalité n'avait pas ému les...








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com