"Pouvoir tout acheter sur Internet ne remplacera jamais la rencontre"

LA TRIBUNE DU LUNDI - #TRIBUNE DU LUNDI


Rédigé par Fabien REBOURS, président du Groupement d'entente du commerce de Maine-et-Loire - Angers, le 11/04/2016 - 11:01 / modifié le 12/04/2016 - 08:28


Près de 400 exposants sont attendus à partir de samedi prochain au Parc des expositions d'Angers, pour la Foire-Expo. A l'heure de la dématérialisation des échanges commerciaux, quelle place et quel avenir pour cet événement ? Fabien Rebours, président du Groupement d'entente du commerce de Maine-et-Loire (GEC49) nous répond dans notre Tribune du Lundi.



"Pouvoir tout acheter sur Internet ne remplacera jamais la rencontre"
la rédaction vous conseille
Oui, la Foire-Expo d'Angers a toujours du sens. Elle reste un événement mythique d'un point de vue commercial et social sur notre ville. Je trouve que c'est un vrai pôle de rencontres dans une ère de plus en plus dématérialisée avec Internet, un endroit qui permet de faire se rencontrer les Angevins et les entreprises locales, leurs savoir-faire dans tout un tas de domaines et de corps de métier.

J'ai été à la tête d'une petite entreprise - France Viniture (gelée de vins) - qui n'avait pas de budget de communication et qui, pour se faire connaître, a exposé pendant quatre ans à la Foire Expo d'Angers. C'est un bon tremplin, qui nous permettait de participer à des animations gastronomiques aux côtés d'autres produits locaux, et de faire partager notre savoir-faire, de faire découvrir notre passion  A l'époque, cela m'avait permis de faire de belles rencontres avec entre autre  le chef angevin, Jean-Pierre Maussion, de l'associer à la promotion de nos produits. Idem avec Corinne Lava de chez Cointreau. 

Pour la Foire-Expo, la difficulté majeure, sans doute aujourd'hui, est qu'elle n'est plus le seul événement commercial de l'année. Chaque secteur a créé son propre salon : le Végétal, les vins de Loire, l'habitat et la maison bois etc... On a dilué l'attractivité, mais aucun autre événement n'a la vocation généraliste de la Foire-Expo. Et même si elle est moins fréquentée, elle reste un événement phare de la ville, une institution où on va quoi qu'il arrive.
"C'est bien parce qu'il y a un changement des tendances commerciales qu'il faut préserver la Foire-Expo

Avec le temps qui passe, ces rendez-vous peuvent paraître désuets. Mais ça ne m'inquiète pas, car un moment donné le désuet peut redevenir le vintage génial qui montre sa résistance au temps. Et attire encore. Et c'est bien parce qu'il y a un changement des tendances commerciales qu'il faut le préserver. Pouvoir acheter tout, partout, quand on veut, où on veut sur Internet, ne remplacera jamais la découverte et la rencontre en direct du savoir-faire local.

D'un point de vue plus général et on peut en comprendre facilement le parallèle, cette nouvelle Foire-Expo s'inscrit cette année dans un contexte commercial encore compliqué sur Angers. Compliqué, à partir du moment où on ne prend pas conscience qu'en continuant de multiplier les zones commerciales autour de la ville, on n'amène pas plus d'habitants, pas plus d'entreprises, ni d'emplois.

On essaye de s'en sortir en essayant de mettre en place des actions, de vendre notre territoire, de se montrer un peu plus solidaires entre nous. En mettant en avant aussi les savoir-faire de ceux qui peuvent porter la parole de la ville d'Angers ailleurs. Je pense à Anne Benoît (chocolatière) qui vient d'aller au Japon promouvoir ses Caramandes suivie dans son périple par une équipe de TF1 pour l'émission "Reportages" ou à Emmanuel Picot, le patron d'Evolis, le leader mondial des imprimantes pour cartes magnétiques. Qu'Angers soit une "super" ville, nous, commerçants, on le sait, on y travaille. Mais la difficulté reste de le faire savoir ailleurs pour générer ici d'autres activités, consolider le bassin d'emploi. Chacun son métier, c'est aussi le rôle des élus.

D'une manière générale, Angers est une belle ville où il fait bon vivre, évidement, avec ses porteurs de talents, ce dynamisme et cette volonté de faire rayonner notre région et je suis fier d'y appartenir."












Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com