Premier bowling en famille


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers le Dimanche 16 Février 2014 à 09:38


Grands-parents, parents et enfants se sont prêtés au jeu du bowling en famille. Dans la joie et la bonne humeur, ils ont tous pris du plaisir, chacun à leur niveau. Rencontre.



De gauche à droite : Jean, Fred, Jacky, Monique, Marie-Thée, Sylvie, Mélanie et Fanny au bowling Le Colisée à Angers.
De gauche à droite : Jean, Fred, Jacky, Monique, Marie-Thée, Sylvie, Mélanie et Fanny au bowling Le Colisée à Angers.
Pour certains, c’est une grande première. En cette fin d’après-midi, un dimanche pluvieux et froid de janvier, petits-enfants, parents et grands-parents poussent les portes du bowling Le Colisée, boulevard Foch à Angers. Fred, le papa prévient d’entrée de jeu : « On n’est pas des pros, on vient surtout pour le plaisir et passer un bon moment tous ensemble ».

Après un passage au stand « chaussures obligatoires », Marie-Thée, la mamie joviale, Jacky, le papy discret, Sylvie, la maman souriante, Nicolas, le fils prodige et sa douce Mélanie et Fanny, la petite sœur entrent en pistes. La 3 et la 4, reluisantes de cire pour une meilleure glisse. Marie-Thée observe, jette un coup d’œil sur les écrans qui durant toute la partie vont afficher les scores et les meilleurs coups : « Strike », « Spare »…, des noms barbares mais qu’importe, elle est venue pour découvrir et apprendre.

Comme Jacky, son mari, la jeune retraitée vit son « baptême ». Chez les plus jeunes, on connaît la chanson : Nicolas « strike » à tout-va, son père le suit de près, tandis que les filles s’y reprennent à deux fois pour liquider les quilles. C’est donc au tour de « Mamie » de se lancer. « Ah oui quand même, c’est pas léger ! », s’exclame-t-elle en prenant sa première boule (entre 4 kg et 8 kg en fonction des gabarits).

D’un pas soigné, elle s’avance et lâche sa boule qui retentit avec force sur le parquet. « Le bruit est surprenant !, explique-t-elle. On a l’impresssion que la boule va passer au travers ». Nicolas la rassure : « Tu peux y aller mamie, y’a pas de danger ». C’est alors au tour de Jacky. Il s’apprête à lancer la première boule de bowling de sa vie ! Concentré mais légèrement crispé, il retient son coup, lui aussi « par peur de casser », avec une « belle gouttière » à la clé. « Attendez, je m’échauffe… », prévient-il.

Première boule à 80 ans

Monique et Jean pour une première boule.
Monique et Jean pour une première boule.
De quoi faire rire la fine équipe qui ne boude pas son plaisir alors que les « pros » prennent les choses en mains en prodiguant leurs premiers conseils. Fred et Nicolas, épaulés de Fanny, rappellent quelques règles de base : le placement des doigts dans la boule, les premiers pas d’élan et la visée à l’aide des repères en début de pistes. Le résultat est sans appel.

Marie-Thée couche 8 quilles sur 10, tandis que Jacky s’accorde un premier « spare » (9 quilles sur 10). « C’est génial comme jeu, je ne m’attendais pas à cela du tout et je ne pensais pas que l’on pouvait s’amuser autant », lâche la mamie pleine d’énergie. Après une vingtaine de lancers chacun, la première manche touche à sa fin.

« Après l’effort, le reconfort ! », s’accorde Marie-Thée en levant son Mojito pour trinquer avec tout le monde. Durant cette pause, les pistes du Colisée accueillent deux nouveaux joueurs, Jean et Monique, « les deux autres papy et mamie », précise Fanny. Cette fois, la famille est au grand complet. Et elle ne perd pas de temps à engager la deuxième partie.

Jean, l’aîné de la troupe, regarde ses enfants et petits-enfants, les yeux écarquillés par le bruit et la vitesse des boules sur le parquet. C’est une première pour lui aussi. Fred, son fils, lui tend une boule. « Je vais faire des étincelles sur la piste avec ça », sourit Jean. Sans élan, un peu comme à la pétanque, du haut de ses 80 printemps, il vise ses premières quilles… qui ne lui résistent pas. Un essai réussi pour lui et pour toute la famille. « Quand je vous disais qu’il n’y pas d’âge pour jouer au bowling », conclut Fred.

Plus d'infos sur le Bowling le Colisée : ici

EN CHIFFRES

4 €
c’est ce qu’il faut compter par personne pour entamer une partie de bowling au Colisée (en semaine). Le week-end et certains soirs, la partie peut monter à 7 e par personne. En moyenne, les clients jouent deux parties, selon Richard Blot,
le directeur de l’établissement.

3
C’est le nombre de bowlings dans l’agglomération d’Angers : Le Colisée à Angers, le Silverbowl à Beaucouzé et le Red Bowl à Sainte-Gemmes.

“Le colisée est accessible à tous”

Richard Blot
Richard Blot
A 28 ans, Richard Blot, le responsable du bowling Le Colisée, boulevard Foch à Angers, gère cet ancien cinéma depuis 2008.

Angers Mag : Vous êtes situés en plein centre-ville, décrivez-nous la clientèle qui fréquente le bowling ?
Richard Blot : « Nous accueillons essentiellement une clientèle de passage. De tous âges, familles, étudiants, groupes d’amis… qui le plus souvent s’arrêtent chez nous pour prendre du plaisir – sans esprit de compétition – à la sortie du ciné, du resto. Ils viennent jouer au bowling et boire un dernier verre avant de rentrer. Nous n’avons pas réellement de joueurs fidèles, ça tourne énormément. C’est sans doute lié à notre situation géographique ».

Présentez-nous le bowling Le Colisée ?
« Il a été créé en août 2008 par Yves Lepage, son actuel Pdg. C’était auparavant un cinéma dont nous avons gardé le nom. Le Colisée est équipé de 10 pistes, pouvant chacune accueillir entre 8 et 10 joueurs. A l’étage, nous disposons d’une salle de danse pour nos soirées à thème et de tables de billard. Notre capacité d’accueil est de 350 personnes maximum pour une surface totale d’environ 1 500 m2. Six personnes travaillent ici ».

Tout le monde peut jouer au bowling ?
« Oui, nous accueillons les enfants dès l’âge de 5-6 ans pour lesquels nous réservons des créneaux pour les anniversaires. Après, il suffit de pouvoir lancer la boule sur la piste. C’est pas compliqué ! Notre établissement est aussi accessible aux personnes handicapées ».




Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00




cookieassistant.com