Première entrée en gare d’Angers pour le train régional Régiolis


Rédigé par - Angers, le 04/02/2015 - 09:14 / modifié le 05/02/2015 - 17:58


Construit par la société Alstom, le nouveau train Régiolis effectuait mardi sa première liaison commerciale entre Nantes et Angers. À la pointe de l’innovation technologie et plus confortable pour les passagers, il assurera progressivement l’ensemble des déplacements régionaux moyennement denses.



Le train régional Régiolis lors de son entrée à la gare Saint Laud à Angers
Le train régional Régiolis lors de son entrée à la gare Saint Laud à Angers
la rédaction vous conseille
Les trains n'arrivent jamais à l'heure, c'est bien connu. Le nouveau train régional Régiolis qui effectuait sa première liaison avec de vrais passagers, en plus des invités du Conseil du Régional des Pays-de-la-Loire, est arrivé avec... 25 minutes de retard en gare Saint Laud à Angers mardi.

« Ce retard est dû à un problème d’aiguillage automatique au niveau du centre d’Ancenis », expliquait à l’arrivée Stéphanie Dommange, directrice régionale de la SNCF. « Tous les trains qui empruntaient cette ligne ont été affectés et pas seulement Régiolis. Nous avons dû dépêcher des techniciens sur place pour actionner manuellement les aiguillages ». Ouf ! Le nouveau train, tout beau, tout neuf, n’est pas en cause.
 
Les passagers, en premier lieu le président du Conseil Régional Jacques Auxiette qui avait saisi l'occasion pour se rendre dans sa ville de résidence, ont pu profiter un peu plus longtemps de ce train nouvelle génération, innovant sur le plan technologique, plus confortable pour les passagers et accessible pour les personnes à mobilité réduite.
 
« Ce n’est pas le train du futur, mais bien celui du présent. Le  premier train du quotidien conforme aux normes européennes en matière de confort et d’accessibilité, dont les matériaux sont recyclables », expliquait Jacques Beltran, vice-président Vente et Marketing d’Alstom Transport France. « Plus de 4000 personnes travaillent sur le projet Régiolis sur nos différents sites. Nous en sommes fiers et nous saluons la décision politique des Régions  d’équiper leurs réseaux, en collaboration avec la SNCF,  d’un même matériel, fiable et performant ».
 
La rame qui reliait mardi Nantes à Angers, « l’une des premières grandes destinations de la région des Pays de la Loire » selon Gilles Bontemps, vice-président du conseil régional, en charge des transports, effectuait le millionième kilomètre de l’ensemble des trains Régiolis qui circulent sur le territoire français.
 
« C’est un couteau suisse qui permettra de fluidifier le trafic », Stéphanie Dommange – SNCF

Outre son confort, - nombre de places, visibilité accrue, recyclage de l’air en fonction du nombre de passagers, et plancher bas rendant la plateforme accessible aux usagers en fauteuil roulant -, ce train offre la particularité d’être mu par un système dit « Bibi ».  « Pas bisou », s’amusait le vice-président, mais Bi-mode : électrique et thermique. « Ce système offre l’avantage de pouvoir s’affranchir des éventuels problèmes d’alimentation électrique et surtout de circuler sur les réseaux qui ne sont pas encore alimentés », poursuivait Gilles Bontemps. « Dans un contexte économique tendu pour les collectivités, cela nous permet de différer les équipements ».
 
Ce train peut également être Bi-courant, pour circuler sur des réseaux dont les voltages électriques sont différents. « Et c’est notamment le cas en Région des Pays de la Loire », précisait Gilles Bontemps.  « Régiolis c’est un couteau suisse qui permettra de fluidifier le trafic », ajoutait Stéphanie Dommange.
 
Confié à Alstom après un appel d’offres européen lancé par la SNCF, à la demande des régions de France, la région des Pays de la Loire a financé l’acquisition de 20 de ces trains pour un montant total de 147, 6 M€ HT (10 Régiolis Bi-mode électrique et thermique et 10 électriques). 5 rames ont été livrées depuis octobre 2014, 5 autres sont attendues entre mars et juin 2015. Les autres seront livrées courant 2016 et 2017.
 
Ce train sera utilisé sur les lignes Nantes-Cholet, Cholet-Angers, Angers-Nantes et Nantes-la Roche-sur-Yon – La Rochelle.
 

Régiolis en bref (source : Région des Pays de la Loire)

  • 20 trains de 72 m de longueur
  • 218 places assises par rame
  • 10 rames bi-mode (électrique et thermique) et 10 tout électriques d’ici 2017
  • Consommation d’énergie estimée à 20 % inférieure à celle des modèles précédents
  • Fabrication à partir de composants valorisables à 92% et recyclables à 85%
  • Ce train mesure la quantité de CO2 dégagé par les voyageurs et ajuste le niveau de recyclage en conséquence
  • Les rames disposent d’un comptage automatique des voyageurs permettant d’optimiser l’exploitation.
  • Chaque train est équipé de prise électrique entre les sièges, pour recharger un appareil mobile et d’un système électronique permettant d’informer la maintenance en temps réel des éventuelles défaillances.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com