Quand l'agglo emprunte la voie des bus


Rédigé par - Angers, le 10/04/2017 - 21:05 / modifié le 10/04/2017 - 23:33


Les conseillers communautaires ont devisé, lundi soir en séance, des tarifs du bus pour l'année à venir et du renouvellement de la flotte (de bus) sur le territoire : diesel, électrique ou hybride ?



Les tarifs des bus restent inchangés pour les billets unitaires.
Les tarifs des bus restent inchangés pour les billets unitaires.
la rédaction vous conseille
S'il faut être plutôt fort en maths et en éco pour entendre quelque chose aux premiers conseils communautaires de l'année civile -débat d'orientation budgétaires (DOB) puis vote du budget oblige...- c'est dans le domaine des transports urbains qu'il convenait de s'y retrouver pour suivre la séance de la communauté urbaine, lundi soir.
 
Un conseil qui touchait directement le portefeuille de nombreux Angevins, puisqu'il concernait, entre autres, la révision des tarifs du réseau Irigo. Pour rappel, si c'est bien la société Kéolis qui gère le réseau de transports en commun de l'agglo par délégation de service public, c'est bien à la collectivité qu'échoit la fixation des différents tarifs, le printemps venu, pour la rentrée suivante.
"D'une manière générale, les tarifs augmenteront de 1,3 %", commente le président de la Communauté urbaine, Christophe Béchu. "Mais il n'y aura pas de changement du prix unitaire". Un prix unitaire qui stagne donc à 1,40 € aux automates et à 1,50 € à bord. Un dernier achat que la collectivité comme la société souhaitent réduire le plus possible car il plombe quelque peu la vitesse commerciale du réseau.
 
Mais l'info du soir, c'est que les élus ont validé, pour la première fois, l'utilisation du post paiement sur le réseau. Kesako ? "Un autre moyen de réduire les coûts pour les gens", argue Christophe Béchu. Il s'agit en fait d'un nouveau produit tarifaire qui permet à l'usager de payer le mois suivant en fonction de sa consommation réelle. Chargé sur la carte A'tout, il permet  une facturation du trajet au prix du carnet de dix voyages (soit 1,25 € par voyage). Un système qui sera opérationnel dès le 17 avril et entend contenter tout le monde : les usagers occasionnels, avec une réelles attractivité du tarif, qui ne nécessite ni monnaie, ni validation, ni prélèvement automatique ; les institutionnels, avec la réduction de la consommation des billets unitaires -et donc une baisse des frais de billetterie- et donc une amélioration de la vitesse commerciale.
 
Reste qu'au-delà de cette innovation et des tarifs inchangés des billets unitaires, le carnet de 10 voyages augmente de 0,30€, l'abonnement mensuel +26 ans de 0,60€ ou le titre mensuel Solidaire de 0,40€. A noter, également, une augmentation substantielle des contraventions. Le voyage sans titre de transport passe de 51,50 à 60 € et le titre non validé de 34,50 € à 45 €.

On reste dans le couloir des bus, avec une seconde délibération adoptée lundi soir, qui concerne le renouvellement du parc de véhicules mis à disposition par la Communauté urbaine à Kéolis. Angers Loire Métropole en possède quelque 170  : tous fonctionnent au diesel à l'exception de deux bus hybrides diesel/électriques.
Angers Loire Métropole entend changer 14 bus simples et 18 bus articulés dans les trois ans à venir et étudie les possibilités qui s'offre à elle quant à la motorisation des futurs bus.
D'un côté, la collectivité est tenue par des dispositions réglementaires et législatives tendant à 100 % de bus propres, à l'horizon 2025. De l'autre, le coût des bus électriques et leur autonomie sont de réels freins, à l'heure actuelle. Ce sont les chiffres qui en parlent le mieux : le montant estimé pour l'acquisition des 32 bus se monte à 10M€ pour des bus diesel, 10,6M€ pour des bus hybrides (diesel et gaz naturel véhicule) et... 18 M€ pour la version électrique.
 
Une consultation va être lancée. Mais pour une arrivée massive de bus électriques sur le territoire angevin, il semble qu'il va falloir attendre. C'est ce que disent les forts en maths...




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par là est la question ! le 12/04/2017 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah ! ce fameux choix entre l'argent et la santé publique !

2.Posté par Fracasse le 14/04/2017 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvres angevins! les choix sont faits pour les 20 prochaines années. Nos édiles ont décidé de procéder à d'énormes investissements dans un tramway totalement inadapté à notre cité, ruineux, confiscant à son seul profit d'immenses espaces urbains, désespérément poussif, les artères trop étroites de notre ville n'offrant pas la possibilité de circuler en zones protégées et, cerise sur le gâteau, les trajets retenus sont absurdes, choix politiques, sans rapport avec les besoins de l'économie lo...















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03