Quand l’architecture se met en beauté


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Dimanche 20 Mars 2011 à 15:37


Du 17 Mars au 8 Mai 2011, la Maison de l’Architecture, des Territoires et du Paysage, à Angers, accueille une exposition intéressante à plus d’un titre puisqu’elle permet de découvrir une forme d’architecture contemporaine qui renoue avec une tradition : l’architecture ornementale.



de G à D : Sylvie Guinerberteau, Présidente du CAUE, Sophie Trelcat, co-commissaire et Bruno Letellier, Directeur du CAUE
de G à D : Sylvie Guinerberteau, Présidente du CAUE, Sophie Trelcat, co-commissaire et Bruno Letellier, Directeur du CAUE
la rédaction vous conseille
Dentelles d’architecture » est la quatrième exposition de la MATP (Maison de l’Architecture, des Territoires et du Paysage). Produite par la Maison de l’Architecture et la Ville de Lille, cette exposition faite de planches et de maquettes, présente 17 projets internationaux dont certains ont été réalisés et d’autres restés en l’état pour les concours d’architecture. Toutes ces œuvres ont un point commun, l’utilisation de la dentelle pour habiller toute ou partie de l’ouvrage.

L’exposition a vu le jour dans le Nord, région marquée par une longue tradition de la dentelle, laquelle a inaugurée deux équipements majeurs intégrant cet héritage textile dans la construction : la Cité internationale de la Dentelle et de la Mode à Calais, un ensemble architectural réalisé par l’agence Moatti et Rivière et le fameux LAM, le musée d’Art Moderne de Lille métropole, à Villeneuve d’Ascq, dont Manuelle Gautrand est le concepteur.

L’utilisation de la dentelle en architecture n’est pas nouvelle. Les cathédrales gothiques se paraient de dentelles de pierre d’une grande finesse, de même que les palais mauresques. Aujourd’hui on utilise les résilles d’acier pour habiller certaines façades et jouer ainsi avec l’ombre et la lumière tout en donnant un effet de transparence aux volumes qui composent l’ensemble architectural.

« C’est la conception assistée par ordinateur, la découpe au laser et l’utilisation de matériaux résistants et performants qui ont permis de réintroduire ces habillages tout en finesse dans les ensembles architecturaux », commente Sophie TRELCAT, architecte de formation et journaliste en architecture, design et arts contemporains pour les magazines Art Press, les Inrocks, Vogue, et pour la circonstance, co-commissaire de l’exposition « Dentelles d’Architecture ».

« Ces nouveaux process redonnent du sens aux projets architecturaux. C’est un retour vers une mise en beauté de bâtiments, véritables œuvres d’art, dont on ose parler. C’est une véritable valeur ajoutée pour l’architecture, moderne ou la réhabilitation de bâtiment anciens ». Le musée Champollion à Figeac, sur lequel les symboles égyptiens découpés dans la façade se projettent selon l’angle du soleil sur les murs intérieurs, en est l'un des exemples.

Les visiteurs de l’exposition pourront s’intéresser de près à la réalisation du Centre Commercial de Leicester (Grande Bretagne), au pavillon polonais de l’exposition universelle de Shanghai en 2010, ou encore à l’habillage du Ministère de la Culture à Paris. Autant de grands comme de petits projets utilisant la dentelle pour la mise en beauté des façades.

La MATP d’Angers est un lieu de rencontres, de débats et de diffusion de la culture architecturale, urbaine et paysagère. Installée dans l’ancienne école d’aviation d’Angers Avrillé, réhabilité par l’architecte Maxime Ketoff, elle est animée par le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) de Maine et Loire.

Dentelles d’Architecture
Exposition du 17 Mars au 8 Mai 2011
Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et 14h à 18h
Le dimanche de 14h à 18h
Entrée libre et gratuite. Fermé les jours fériés
MATP – 312 Avenue René Gasnier à Angers



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag