Quand la Communauté urbaine tombe dans le panneau (photovoltaïque)


Rédigé par - Angers, le 15/03/2017 - 07:30 / modifié le 14/03/2017 - 17:21


Huit ans de pourparlers et une validation bienvenue. Il y a quelques jours, la Commission de régulation de l’énergie a émis un avis favorable au projet de ferme photovoltaïque portée par la Communauté urbaine et la commune des Ponts-de-Cé, sur le site de la Petite Vicomté.



Le site de la petite Vicomté, sur la commune des Ponts-de-Cé, accueillera une ferme photovoltaïque.
Le site de la petite Vicomté, sur la commune des Ponts-de-Cé, accueillera une ferme photovoltaïque.
la rédaction vous conseille
« Si la cause est bonne, c’est de la persévérance. Si la cause est mauvaise, c’est de l’obstination ». Pas sûr que l’écrivain britannique Laurence Sterne ait jamais entendu parlé de l’énergie photovoltaïque –il a vécu au XVIIIe siècle- mais la citation tirée des ses écrits sied à merveille au projet qui vient d’être validé par la Commission de régulation de l’énergie (CRE).
 
Avant même le début effectif du conseil communautaire qui s’est tenu lundi soir, le président de la collectivité, Christophe Béchu, a fait part de son « immense satisfaction » : le projet d’une ferme photovoltaïque de 20 hectares initié en 2009 par la municipalité des Ponts-de-Cé, sur le site de la petite Vicomté, à quelques encablures du Pont de Sorges, va enfin pouvoir voir le jour, ou le soleil, en l’occurrence.
 
Retoqué à trois reprises en 2010, 2013 et 2015 par la CRE, pour des raisons de tarifs de rachat de l’énergie, le projet a cette fois-ci refus un avis favorable. Il se situe sur un site pollué –anciennement centre d’enfouissement de déchets non dangereux- "mais unique par son ampleur et qui ne consomme pas de terres agricoles », note le maire des Ponts-de-Cé, Joël Bigot.
Le quatrième essai aura donc été le bon, porté par l’ensemble des élus de la communauté urbaine et par l’ensemble des parlementaires du Maine-et-Loire, tous partis confondus : ces derniers se sont fendus d’une lettre commune à l’adresse de la ministre ad hoc, Ségolène Royal.
« 8,7 M€ seront déployés sur le site, sans un centime d’argent public » Christophe Béchu, président d'Angers Loire Métropole
 
Voilà pour le contexte. Les conséquences, à présent. Selon Christophe Béchu, « 8,7 M€ seront déployés sur le site, sans un centime d’argent public ». C’est la société d’économie mixte Alter Energie qui portera l’investissement, avec la société privée Valéco et un fonds d’énergie partagée dans lequel peuvent investir toute personne qui le souhaite.

Au-delà de sa production énergétique –et de la revente 69€/megaWatt- la mise en place de la ferme permettrait à la collectivité « d’économiser 3 400 T de gaz à effet de serre, de conforter le corridor écologique établi dans les documents d’urbanisme, et d’y installer un lieu de sensibilisation du public aux énergies renouvelables, à deux pas de l’itinéraire de La Loire à Vélo."
 
En clair, ça valait le coup d’insister.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par soimeq le 16/03/2017 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De là à appeler ça une ferme... C'est une usine photovoltaïque.

Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info

















Angers Mag











Angers Mag : #Angers Le Resto du mois : Le 15 Gourmand, le bien nommé #gastronomie @Angers https://t.co/B0yaIXv1ej https://t.co/cCdoPGrYJq
Lundi 27 Mars - 17:54
Angers Mag : Cinémas d’Afrique : le festival prépare sa 16e édition: La 16ème édition du festival... https://t.co/W21NJtbOqk https://t.co/GY8L3aSAMq
Lundi 27 Mars - 07:53
Angers Mag : #paix Samy Cohen, auteur "Israël et ses colombes" @Gallimard en conférence ce soir à... https://t.co/dSx2T7p7yG https://t.co/y1YYsGbzJ7
Lundi 27 Mars - 07:32
Angers Mag : #Angers Théâtre : l'engrenage dramatique de Gorge Mastromas @LeQuai https://t.co/AUaE7l412b https://t.co/Eypghq7Ek3
Dimanche 26 Mars - 13:04



cookieassistant.com