Quand le Medef Anjou souffle le chaud et le froid lors de ses vœux


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 07/01/2014 - 11:30 / modifié le 07/01/2014 - 14:36


Lors de sa traditionnelle cérémonie des vœux, lundi soir, le président du Medef Anjou, Joël Freuchet n'a pas manqué de féliciter le chef de l'Etat pour "son" pacte de responsabilité, tout en fustigeant un gouvernement "sans culture économique". Le verbe haut et sans ménagement.



Joël Freuchet, patron du Medef Anjou.
Joël Freuchet, patron du Medef Anjou.
la rédaction vous conseille
Une belle leçon de réthorique ! Si d'aucuns doutaient encore des qualités oratoires du président du Medef Anjou, Joël Freuchet, la cérémonie des vœux de l'organisation patronale lundi soir en a apporté les preuves. Le verbe haut, suivant son discours, tout en s'éloignant pour placer quelques diatribes plus personnelles, le "patron des patrons" en Anjou a ni plus ni moins fait son show devant un parterre d'adhérents conquis.

D'entrée de jeu, il prévient : "La situation économique de notre pays est catastrophique mais à la différence de 2013, nous avons décidé d'être optimistes". Jusque là, rien de bien méchant. Mais les "gentillesses", souvent cyniques, parfois potaches, laissent vite place à une énumération de critiques à l'égard de l'actuel gouvernement.

"Un nouveau gouvernement sans réelle culture économique qui vilipende les entreprises sous l'étiquette des riches alors que nous sommes les officiers de la nouvelle armée", attaque Joël Freuchet. La métaphore facile, allant jusqu'à reprendre l'image surannée du "Titanic…, son orchestre et ses cales d'eau glacée"(sic) pour décrire la situation économique du pays en 2013, il persiste sur le champ guerrier : "On supprime les heures supplémentaires de nos soldats d'élite et on distribue des permissions permanentes aux soldats expérimentés à la veille des combats". Repos !

"Armé" jusqu'aux dents, jamais en peine de munitions, Joël Freuchet "disperse, ventile, dynamite" en bon tonton-flingueur du patronat angevin. Il persiste et signe avec "Le rejet des bonnets rouges, le chômage record, les taux de marges des entreprises au plus bas, les déficits budgétaires croissants, les régimes de retraites en faillite…". L'inventaire – à la Audiard – est sans fin. Loin d'être gai, il décrit un paysage économique en souffrance tel un champs de bataille dévasté par tant "d'amateurisme gouvernemental".

"Hollande à la solde du Medef"

Son salut, Joël Freuchet le doit toutefois à François Hollande qui, lors de ses vœux du 31 décembre, a repris les propositions du Medef en annonçant "son" pacte de responsabilité. "Il en a changé le nom mais il s'agit bien du Pacte de confiance pour la croissance et l'emploi que Pierre Gattaz, président national du Medef, lui a remis en main propre, le 30 octobre dernier", reprend Joël Freuchet avant de lancer, un tantinet frondeur, "Ne le répétez pas, mais Hollande est à la solde du Mefef !".

De quoi rassurer l'assistance (?). Et même si à l'annonce de cette "révolution", "Mélenchon était plus préoccupé par le bâillement des huitres et qu'Harlem Désir devait être sur son jet privé", l'horizon pourrait s'éclaircir selon le patron des patrons. Du moins, c'est ce que prévoit le fameux pacte : "Un million d'emplois dans les cinq ans et la baisse du chômage à 7 %". Inch allah…

Un vœu pieux pour Joël Freuchet, car "en cette période de croyance renouvelée dans un monde meilleur, nous voulons vraiment espérer que le gouvernement a compris que les entreprises détenaient bel et bien la clé de la baisse du chômage pour peu qu'une politique publique, cohérente, lisible et volontariste, accompagnatrice de l'économie se mette en place". Avant de conclure par cette lueur d'espoir : "L'année 2014 sera donc plus belle que 2013".

Fermer le ban !












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com