Quoi faire avec Notre Dame-des-Landes ?

ELECTIONS RÉGIONALES # 6


Rédigé par La rédaction - Angers, le 24/11/2015 - 07:00 / modifié le 24/11/2015 - 15:49


Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre prochain, dans un contexte de bouleversements profonds pour la collectivité : si les contours des Pays de la Loire n'ont pas bougé, la loi portant Nouvelle organisation territoriale de la République a sensiblement modifié les compétences des régions, à leur avantage. De quoi rendre encore plus fondamental le choix des électeurs, au soir du 13 décembre. Qui de l'aéroport de Notre Dame des Landes, dossier emblématique de la région ? Les têtes de listes nous livrent leur sentiment sur l'avenir du site.



Quoi faire avec Notre Dame-des-Landes ?
la rédaction vous conseille
La première mention de Notre Dame-des-Landes comme site d'accueil d'un aéroport remonte à 1973. Depuis, de projets d'aménagements en occupations de site en passant par des décisions de justice (voir ici ou ), la zone n'a pas cessé d'alimenter la chronique
 
Christophe Clergeau (liste soutenue par le Parti Socialiste, le PRG, CAP21 et plusieurs mouvements écologistes dont Ecologistes !) :
"Les récentes décisions de justice autorisent la reprise des travaux. Le premier Ministre ainsi que le Président de la République ont confirmé cette voie. Mais l’enjeu régional ne se trouve pas uniquement à Notre Dame des landes. C’est un investissement important mais ce n’est pas le seul pour la Région. Je pense en particulier à nos engagements pour la construction de 5 nouveaux lycées, pour le développement de l’offre ferroviaire,  ou encore dans l’industrie du futur."

Bruno Retailleau
Bruno Retailleau
Bruno Retailleau (liste "L'Union pour les Pays-de-la-Loire", soutenue par les Républicains, l'UDI et le MoDem) :
"La ZAD est une honte pour notre région. Le Gouvernement tolère à quelques kilomètres de Nantes l’existence d’une zone de non droit qui est un vrai territoire perdu de la République. Régulièrement journalistes et forces de l’ordre se font agresser, et le centre-ville de Nantes saccagé. François Hollande continue d’entretenir le flou sur sa volonté d’évacuer la ZAD, exactement le même flou que la majorité PS du Conseil régional, qui a sacrifié un grand projet régional sur l’autel d’un petit accord électoral avec les Verts. En 2010, il y a eu un pacte secret entre le PS et les Verts qui a bloqué le projet. Ma position sur l’aéroport est claire, depuis le début. Oui à un aéroport, car il en va du développement économique de notre région. Mais oui à un aéroport connecté à tous les territoires. Je relancerai donc le projet de franchissement de la Loire, en étudiant toutes les possibilités, notamment du côté d’Ancenis et du pont de Cheviré."
 
Pascal Gannat (liste Front National) :
"Notre Dame des Landes est inutile :  Nantes Atlantique à équipements égal a un trafic inférieur de moitié à Genève ou Stuttgart. Ce projet en PPP couterait 2 fois plus cher à l’usage qu’une prise en charge directe, et serait insuffisant car de dimensions inférieures à Nantes Atlantique : il faudrait l’agrandir très vite. Autant construire la deuxième piste possible à Nantes Atlantique. Les liaisons routières (rocade) et ferroviaires, les deux franchissements de la Loire Ouest et Est de Nantes couteront entre 2 et 4 Milliards €, non financés et creusant la dette et explosant la fiscalité des particuliers et des entreprises."
 
Sophie Bringuy (liste Europe Ecologie Les Verts) :
"Notre position est sans ambigüité : nous continuerons à nous battre jusqu’à l’abandon du projet.  Il faut rendre aux citoyen-e-s le débat qui leur a  été confisqué et étudier la possibilité d’optimiser l’aéroport actuel de Nantes Atlantique. Agrandir l’aérogare, transformer les parkings en silos, instaurer une desserte ferroviaire ou en tram, tout cela couterait au minimum 7 fois moins cher* que la réalisation d’un nouvel aéroport. La remise à plat du dossier et le lancement immédiat d’une étude indépendante sur l’optimisation de Nantes Atlantique font partis des conditions incontournables pour un accord de majorité réunissant écologistes et progressistes." Cf. source : l’atelier citoyen

Alain Pagano.
Alain Pagano.
Alain Pagano (liste du Parti communiste français) :
"Si on veut que les gens acceptent les projets d’aménagement du territoire, il faut imaginer des processus d’appropriation démocratique plus aboutis. C’est une priorité. De ce point de vue, les passages en force et les violences d’où qu’elles viennent ne sont ni acceptables ni n’aident à faire aboutir ce dossier."Cécile Bayle de Jessé (liste Debout la France) : "C’est un dossier qui traine depuis bien trop longtemps. La première chose à faire c’est d’évacuer la zone. D’autre part, en période de crise, il serait plus judicieux d’augmenter les possibilités de l’aéroport de Nantes."
 
Eddy Le Beller (liste Lutte ouvrière) :
"Je suis solidaire de ceux qui contestent son projet de construction. Ce dernier n'est pas dicté par la volonté d'améliorer un service public utile au plus grand nombre – mais par celle de servir les intérêts des géants du BTP, parmi lesquels Vinci, en leur garantissant des profits juteux et des centaines de millions d'argent public sur une longue période. La répression contre ceux qui refusent cette opération est honteuse ; à comparer avec l’immunité dont bénéficient les capitalistes pratiquant l’évasion fiscale et tous ceux qui s’assoient sur le droit du travail."
 

Alain Parisot.
Alain Parisot.
Alain Parisot (liste Union Populaire Républicaine) :
"Nous proposons qu’un référendum soit organisé dans la région, ce qui résoudrait ce casse-tête de façon réellement démocratique. Mais en l’état, nous sommes plutôt contre le projet actuel car il s’agit d’un Partenariat Public Privé. C’est un projet d’infrastructure coûteux qui a un impact majeur et durable sur l’environnement et le paysage et qui engendrera une hausse des impôts et de la dette de la Région. Il devra être arrêté."
 
Gilles Denigot (liste Choisir nos régions) :
"Là encore, c'est la démocratie de l'Etat central qui affiche son déficit puisque les études sur les questions écologiques et environnementales viennent après que soit acté le « bien fondé » économique d'un projet. Notre liste ne fait pas de NDDL l'objet de son existence, elle se concentre sur la démocratie, la refonte des régions, le droit de décider des politiques à mener. Sur notre liste il y a peut-être, comme dans la société, quelques personnes favorables à ce projet. Mais nous en parlons librement. Nous n'en faisons pas « notre petit fonds de commerce » politique. Nous savons néanmoins qu'il faut revoir toute la politique aéroportuaires, étudier la synergie des connexions et d'un travail en réseau."

La liste "Communistes" conduite par Olivier Terrien n'a toujours pas répondu à nos sollicitations.









1.Posté par Marquis de la Rochejaquelein le 25/11/2015 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certains ont la mémoire courte.....

Monsieur Retailleau, position claire depuis le début sur NDDL ?

" Tous les chefs d'entreprise de Vendée, vous le diront : « En l'état, Notre-Dame-des-Landes est une mauvaise chose pour la Vendée ». Ce projet a été pensé dans les années 70, comme une soucoupe volante qu'on place quelque part, sans interconnexion convenable avec la route ou le train. Certes, il y a le projet de tunnel en deçà du pont de Cheviré. Mais il capterait seulement 25 % du trafic, c'est...

2.Posté par Anjou le 28/11/2015 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Retailleau est resté lui aussi en 1970 ....
Il n'entend aucun des arguments de l'Atelier Citoyen sur NDDL. Le fric! Toujours le fric!
Mais il défend la COP21!.....















Angers Mag











Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20



cookieassistant.com