Rablay n'a pas perdu le sens de la fête


Rédigé par - Angers, le Jeudi 14 Mai 2015 à 06:30


Quatre ans après le baisser de rideau de son festival, Rablay-sur-Layon convoque de nouveau comédiens, musiciens, plasticiens et circassiens pour faire vibrer les expressions artistiques dans ses rues. La 1ere édition du Clap de Rablay se déclinera du 18 au 23 mai, histoire de revisiter l'esprit du festival tout en contrôlant mieux le plaisir.



Rablay n'a pas perdu le sens de la fête
la rédaction vous conseille
15 000 spectateurs sur deux jours, une ambiance et une qualité artistique reconnues bien au-delà de l’Anjou… en décembre 2011, après 17 années de succès continu, ses organisateurs choisissaient de baisser le rideau du Festival de Rablay, grand raout culturel, victime bien involontaire de sa popularité. Principalement en cause, les complications générées en terme de sécurité et de surveillance par l'afflux massif de public dans un village de... 750 habitants. De quoi entamer le plaisir et l'énergie des dizaines de bénévoles mobilisés par l'événement. Mais certainement pas leurs convictions...

Quatre ans après, voici en effet le Clap de Rablay –pour Cultures locales et arts pluriels-, fruit d’un désir partagé de pérenniser l’esprit du festival, en évitant ses écueils. Comment ? En mixant propositions artistiques et ancrage local dans des formats plus intimistes, mieux répartis dans le temps avec un maître-mot en guise de boussole : la rencontre. "Certains acteurs du festival sont partis, des nouveaux sont arrivés, mais l'esprit "bande de copains-copines" et la volonté d'ouverture sont toujours là, assure Sébastien Rousselet, l'une des chevilles ouvrières de ce nouveau parti artistique.

Antoine Birot expose jusqu'au 7 juin à l'espace du Mail à Rablay.
Antoine Birot expose jusqu'au 7 juin à l'espace du Mail à Rablay.
Le Clap de Rablay se déclinera donc du 18 au 23 mai prochains en trois temps forts publics, deux résidences de création et, commençons par le commencement, une exposition du sculpteur-horloger Antoine Birot, présentée depuis mercredi à l'espace du Mail, en plein centre-bourg.

Pour les Angevins, Antoine Birot, c'est cet artiste qui a investi en février et mars dernier la galerie d'exposition du Grand Théâtre d'Angers avec ses étonnantes machines, bricolées et montées dans son atelier de Rochefort-sur-Loire. Accueillie en collaboration avec le Village d'Artistes de Rablay, l'expo est visible les vendredi, samedi et dimanche et, donc, sur réservation en semaine pour les écoliers de la Communauté de communes des Coteaux du Layon.

Heureux écoliers qui auront le plaisir aussi de pouvoir rencontrer la semaine prochaine deux artistes accueillis en résidence à Rablay : l'acrobate, spécialiste des sangles aériennes, Camille Paycha, et le batteur Christophe Piot (Electroplume). Ils ne se connaissent pas et auront pour défi de créer ensemble en une semaine, un spectacle.

Après quelques jours d'immersion à Rablay, Jérome Rouger de la Cie La Martingale brossera un portrait du village, sur scène.
Après quelques jours d'immersion à Rablay, Jérome Rouger de la Cie La Martingale brossera un portrait du village, sur scène.
Une valse à trois temps
Venons-en aux trois temps forts du Clap. Le mardi 19 mai, en lien avec les bibliothèques de l'intercommunalité, le premier réunira sous chapiteau le poète, écrivain et slameur PoiSon d'Avril et le comédien Dominique Huet, autour des "mots". PoiSon d'Avril présentera son nouveau recueil et Dominique Huet racontera des histoires en musiques en s'inspirant de photos de Rablay (à partir de 20h30).

Le 21 mai, toujours sous chapiteau, une soirée ciné-spectacle revisitera l'histoire de Rablay. Nino Vella (du groupe Babel) au piano accompagnera la projection d'un film mêlant archives et images d'aujourd'hui sur le village. Dans une seconde partie, l'auteur et comédien Jérôme Rouger (Cie La Martingale) dressera en images et en mots un portrait "haut en couleurs et très légèrement décalé" de Rablay et de ses alentours (à partir de 19h, repas à partager sur place).

Enfin, point d'orgue, le samedi 23 mai, la journée du Clap invitera petits et grands à faire la fête dès 15h autour de multiples talents, locaux (La Note Violette, Hotmilk Breakers, Compagnie Pakapaze...), nationaux (Danyel Waro, NMB Brass Band + Sir Jean) et de quelques surprises (voir vidéo ci-dessous) dans le cadre bucolique des bords du Layon. Changement notable pour les nostalgiques du festival de Rablay, l'entrée sera payante (2€ pour les 4-12 ans, 8€ pour les autres).

Déjanté et décalé, un quizz musical orchestré par DJ Halouf sera aussi au programme de la journée du Clap, le 23 mai.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17







cookieassistant.com