Ralliement Angers : les chevaux de bois font de la résistance


Rédigé par - Angers, le 03/02/2012 - 10:22 / modifié le 02/01/2013 - 18:42


Installé depuis début décembre sur la place du Ralliement à Angers, dans le cadre de Soleil d’Hivers, le manège type Carrousel est toujours en place. Après avoir obtenu une prolongation pour le mois de janvier, le propriétaire refuse de le démonter estimant qu’il s’agit d’un engin « historique » qui trouve naturellement sa place en centre-ville. La municipalité ne l’entend pas de cette oreille.



Le carrousel Palace 1900 lors de l'animation Soleils d'Hiver
Le carrousel Palace 1900 lors de l'animation Soleils d'Hiver
la rédaction vous conseille
Gilles Campion, le propriétaire du manège de type Carrousel installé depuis début décembre sur la place du Ralliement à Angers, fait partie d'une célèbre famille de forains, dont le plus connu est Marcel Campion, président des forains de France, organisateur de la fête foraine du jardin des Tuileries et propriétaire de la grande roue de la place de la Concorde à Paris. Ce dernier avait fait de la résistance pour démonter la grande roue parisienne, de la même façon Gilles Campion, refuse de démonter le manège d’Angers.

Pour le propriétaire qui a lancé une pétition et recueilli plus d’un millier de signatures, ce manège de type carrousel Palace 1900 a été réalisé à Angers, dans les établissements Bayol, un menuisier sculpteur spécialisé dans l'art forain. De nombreux manèges de ce type ont été construits au 19e et 20ème siècle. Considérant que cet ensemble fait partie du patrimoine local, son propriétaire envisageait de bâtir un projet commercial et historique autour de ce manège.

Installé en décembre, sur le domaine public, la place du Ralliement, ce manège qui devait être démonté fin décembre avait reçu une prolongation jusqu'à la fin janvier. Mais le propriétaire demande un autre sursis, pour les mois de février et mars. La mairie d’Angers qui aimerait bien libérer la place n’est pas d’accord.

« Monsieur Campion occupe l’espace public depuis plus de deux mois. Un premier accord a été signé entre sa société et la Ville dans le cadre de Soleils d’Hiver qui autorisait par voie de permis de stationnement, l’occupation gratuite de la place du Ralliement jusqu’au 27 décembre dernier. Monsieur Campion ayant fait la demande de reconduction, il a été autorisé à rester jusqu’au 1er février, au tarif de 50% du tarif habituel », explique Jacques MOTTEAU, l’adjoint au Commerce, à l’Artisanat et au Tourisme.

Pour la Ville qui a conclu un contrat avec un autre propriétaire pour l’installation d’un manège du même type, mais plus petit, sur la place du Pilori, un espace situé non loin de la place du Ralliement, Monsieur Campion qui mobilise les médias et les parents, « fait du chantage et bafoue les règles dictées par le règlement municipal de la voirie ».

Reste que ce manège créé l’animation sur cette place de centre-ville un peu déserte. Les parents et les enfants apprécient sa présence, notamment le week-end et la place du Pilori n’a pas le même attrait. Espérant obtenir gain de cause et voir les parents, clients du manège, se ranger derrière lui comme l'avait fait Marcel Campion avec les stars parisiennes, le propriétaire le fera tourner gratuitement ce premier dimanche de février.

Un carrousel est une attraction de type manège consistant en une plateforme tournante avec des sièges pour des passagers. Ces « sièges » prennent traditionnellement la forme de chevaux en bois ou d'autres animaux. Un système mécanique donne souvent l'illusion du galop à ces chevaux. La plupart des manèges rotatifs peuvent être appelés carrousel tant que les éléments ne peuvent pas changer de position les uns par rapports aux autres. Les premiers carrousels sont apparus vers 1860 en Europe puis aux États-Unis dans les années 1870. (source Wikipédia)

Gustave Bayol , est un sculpteur célèbre né à Avignon en 1859. Installé à Angers, il réalisa des sujets de manège à la demande d’un forain. De 1887 à 1909, sa menuiserie est devenue une entreprise qui emploie sculpteurs, peintres et serruriers. Elle se développe avec la construction de manèges, très appréciés dans les grandes foires et fêtes, en province et dans le Paris de la Belle Epoque. L’entreprise continua à produire des sujets de manège jusqu’en 1939. (source art-forain.com)





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par DELSART le 06/02/2012 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve que ce manège égaie la place du Ralliement qui est devenue bien triste depuis sa transformation. Elle a perdu tout son caractère.
Je souhaite que les angevins se mobilisent pour garder ce très beau manège, patrimoine angevin.

5.Posté par Philippe DELCROIX le 04/02/2012 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le règlement municipal de la voirie ferait mieux: 1/de s'occuper des soi-disant pistes cyclables matérialisées par un vélo peint sur la chaussée, véritable danger.
2/de s'occuper des arrêts de bus masquant les passages piétons , véritable danger.3/ de s'occuper de la synchronisation des feux tricolores, et de leur durée sur le passage piéton: les mémés et pépés ne sont pas des champions olympiques...en bref de faire leur boulot sérieusement avant d'emmerder ceux qui essaient de rattraper leur ...

4.Posté par Marc le 03/02/2012 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis quelqu'un de profondément attaché à ma ville, un angevin passionné même, mais cela ne m'empêche pas de porter parfois un œil critique sur certains choix esthétiques, comme la nouvelle place du Ralliement. Beaucoup s'accordent à penser que la rénovation faite à l'occasion du tramway n'a pas été idéale pour mettre cette belle place en valeur, celle-ci s'avérant désespérément vide, malgré les quelques pots et les fontaines placées à son endroit... Aussi, je trouvais que le manège y avait...

3.Posté par Yannick Sourisseau le 03/02/2012 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
C'est l'argumentation du propriétaire. Personnellement, n'étant pas expert en la matière je n'ai pas vérifié s'il s'agissait de vrai ou de faux chevaux, en résine de synthèse comme vous le dites. Mais il y a fort à parier que vous ayez raison, car un engin de ce type qui daterait du siècle dernier, monté et redémonté, ne tiendrait plus.
Merci de votre contribution

2.Posté par ciyenne le 03/02/2012 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
juste un petit mot concernant l'etablissement bayol. etant tres connaisseur dans ce domaine bayol sculter des sujet en bois pour les carrousel. alors dite moi comment cela ce fait que ce carrousel soit fait de resine. je pense que ce manege est une reproduction car les veritable carrousel a etage en bois en fonction de marche n'existe plus en france.

1 2














Angers Mag