Route des vacances : attention danger


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 07/08/2010 - 09:37 / modifié le 11/08/2010 - 10:06


En ces périodes de grande migration, la route se montre plus dangereuse que les années précédentes avec une augmentation de 13,1% du nombre de tués depuis janvier. A Angers et en Maine et Loire, la Gendarmerie a déployé l’artillerie lourde pour rappeler les automobilistes à la raison.



Route des vacances : attention danger
la rédaction vous conseille
Sur la route, les contrôles radars c’est un peu comme les trains, le premier pouvant en cacher un autre. Démonstration faite hier après-midi, sur l’autoroute A11, sous la tranchée couverte d’Angers - Avrillé où un système de contrôle à distance était effectué dans le sens Paris Nantes, à environ un kilomètre après le radar fixe.

« Dans ce tunnel la vitesse est limitée à 90 Km/h, même s’il s’agit d’une portion autoroutière. Les automobilistes et les motards, ont pris l’habitude de ralentir au niveau du radar qui précède, puis d’accélérer ensuite », précise Denis AUBERT, Commandant en second du Groupement de Gendarmerie de Maine et Loire.

Le contrôle avait été soigneusement préparé. Deux gendarmes avaient pris position dans l’un des refuges du tunnel avec un radar longue distance, à peine visible dans la semi obscurité. En fin de tunnel une escouade motorisée, prévenue par radio, prenait en chasse les contrevenants et les amenait au point de contrôle installé sous l’autoroute, au niveau du giratoire situé entre Beaucouzé et Montreuil Juigné. La constitution du tunnel en deux sens séparés par un mur et le positionnement du « comité d’accueil », rendait ce contrôle routier totalement indétectable par les automobilistes venant en sens inverse. A cela s’ajoutait une voiture banalisée, une Citroën C5 noire, immatriculée à Paris, circulant dans les deux sens de la portion autoroutière.

Pour le Directeur de Cabinet du Préfet, Christophe CIREFICE, dépêché sur les lieux pour contrôler le dispositif et marquer les esprits cette intervention a été mise en place pour rappeler aux automobilistes que la route tue, surtout en cette période. « Les RTT permettent de partir très tôt le vendredi avec l’objectif d’arriver le plus vite possible. Pour nous un tunnel est une zone à risque, d’autant que les automobilistes sont parfois fatigués et comme ils sont en vacances, ils relâchent leur attention », précise le chef d’escadron Aubert, tout en rappelant qu’il ne s’agit pas du seul point de contrôle puisque près de 200 gendarmes sont mobilisés sur le week-end pour l’ensemble du département.

Depuis le début de l’année, 37 personnes ont perdu la vie sur les routes angevines. Si le nombre d’accidents est moins important, d’ailleurs le nombre de blessés est en baisse, il tue plus que l’année précédente. Ce sont les piétons, vélos et cyclomoteurs qui payent le plus lourd tribut, avec 32% des tués.

« Nous ne sommes pas là pour faire uniquement de la répression et encaisser de l’argent, même si nous savons que c’est l’un des moyens de faire comprendre aux automobilistes et aussi aux motos que la vitesse, même légèrement supérieure, est (avec l’alcool), le principal facteur de gravité des accidents de la circulation », déclarent les gendarmes. « Nous organisons aussi des opérations de prévention à l’attention des jeunes et des motards. Nous analysons également les causes des accidents et nous les répercutons auprès des services routiers ».

Deux chefs de Centre de Cofiroute étaient présents sur les lieux afin d’informer les gendarmes de l’augmentation du flux de circulation (1800 véhicules/heure en début d’après midi) et mettre en place les mesures nécessaires en cas de problème. « Nous entretenons de bonnes relations avec la Gendarmerie et nous nous tenons informés mutuellement », affirme Xavier MARQUES de Cofiroute.

En une heure, les services de Gendarmerie ont interpellé deux motos pour excès de vitesse (120 et 127 Km/h dans le tunnel …), un camion effectuant un dépassement (interdit sous le tunnel) et 8 automobilistes avec des téléphones portables au volant. « Les jumelles, en plus de détecter la vitesse, permettent de voir celui qui téléphone en conduisant », précise l’un des officiers de gendarmerie. Pour rappel, c’est une amende de 35 € (22 € sur place) et deux points de moins sur le permis de conduire.


LES TAGS : route, securité, vacances


Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com