Rythmes scolaires : ils réclament l'abandon de la réforme


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 15/10/2013 - 16:21 / modifié le 15/10/2013 - 22:37


Le Snudi-Fo persiste et signe. Le syndicat enseignants, rejoint ce mardi par FO territoriaux et quelques animateurs des écoles, a demandé audience au préfet de Maine-et-Loire pour lui déposer une motion contre la réforme des rythmes scolaires.



Magali Lardeux (à dr.), secrétaire départementale de Snudi-FO, devant la préfecture de Maine-et-Loire, ce mardi après-midi.
Magali Lardeux (à dr.), secrétaire départementale de Snudi-FO, devant la préfecture de Maine-et-Loire, ce mardi après-midi.
la rédaction vous conseille
Une petite centaine de manifestants à l'appel de Snudi-Fo et de FO territoriaux se sont postés devant la préfecture de Maine-et-Loire à Angers, ce mardi après-midi, afin de crier leur désaccord face à la mise en place de la réforme de rythmes scolaires à Angers et dans le département (9 communes).

"Alors que le 12 février dernier, 60 % des professeurs des écoles étaient grévistes pour exiger l'abrogation du décret dans le Maine-et-Loire, dix communes sont passées en force en appliquant ces nouveaux rythmes scolaires", reproche Magali Lardeux, secrétaire départementale de Snudi-FO.

Le syndicat enseignant pointe du doigt un réel manque d'organisation dans les écoles publiques du primaire, voire "un désordre généralisé ou la confusion entre le scolaire et le périscolaire règne, menaçant les garanties statutaires des enseignants et des agents territoriaux et le bien-être des enfants".

Dégradations des conditions de travail, enfants fatigués, professeurs au bord de la crise de nerf, larmes et cris chez les ATSEM (Agent spécialisé des écoles maternelles), heures sup' non payées pour les animateurs…, la liste des doléances est longue et ne cesse d'augmenter de jour en jour, selon le Snudi-FO.

Dans les rangs, un animateur angevin, qui préfère garder l'anonymat par peur de représailles, n'y va pas de main morte non plus : "Mes heures complémentaires ne me sont pas payées, je suis passé depuis septembre de 8 à 22 heures supplémentaires, annonce-t-il. Et en plus, c'est une réelle débandade dans l'école où je travaille avec des questions sérieuses liées à la sécurité des enfants : avec la réforme, nous sommes passés à 1 animateur pour 14 enfants au lieu de huit lors des activités périscolaires. C'est du grand n'importe quoi !"

"La situation est grave, ajoute Magali Lardeux. Et voilà, pourquoi nous demandons la suspension immédiate du dispositif et l'abrogation du décret sur les rythmes scolaires".

Ce mardi après-midi, une délégation a été reçue par le préfet de Maine-et-Loire. Elle lui a remis une motion, à l'attention du ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, sur laquelle on pouvait lire "Puisque le ministre fait la sourde oreille, c'est la question de la grève qui est à l'ordre du jour".









1.Posté par Anjou le 15/10/2013 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Peillon est déjà passé à autre chose : il vise l'Europe...
Qu'a t-il à faire de cette réforme qui lui "tenait tant à coeur " ? Ainsi en va-t-il de ces gouvernants carriéristes. C'est sans doute mieux payé et les enfants, les parents , les enseignants, les animateurs......C'est déjà du passé !
Dégoûtant et révoltant.
Et les élus locaux qui lui ont emboité le pas dans cette mascarade sont des irresponsables.

2.Posté par Cartereau le 15/10/2013 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les chiffres s'envolent sur les réseaux sociaux contre cette réforme. Et bientôt les municipales! Le PS prend beaucoup de risques pour une réforme inachevée et donc inapplicable surtout lorsque le ministre décide de quitter le navire alors qu'il dérive dangereusement! A moins qu'on qu'on lui ait conseillé d'aller prendre l'air à Bruxelles!
On pourrait en rire si les enfants n'étaient pas au front dans cette guerre des rythmes!

3.Posté par mamie le 16/10/2013 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette réforme est inutile pour les écoles maternelles, les enfants sont très fatigués.(ils ne peuvent plus se reposer le mercredi matin) . en plus l'enfant fait les mêmes activités qu'avec le professeur des écoles.

4.Posté par Maman désespérée le 16/10/2013 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La fonction de l'école est d'apprendre à lire, compter, écrire, et de s'ouvrir au monde actuel, combien d'enfants n'ont pas ces bases en entrant dans le secondaire?
Maman de 3 enfants du cm2 à la psm, je pense que les activités artistiques et sportives sont du ressort des parents. De toute façon, aucune de ces activités proposées ne vaudra une licence sportive ou l'inscription en école de musique.
Pourquoi ne pas se concentrer sur les apprentissages de base et laisser le reste aux parents. La ...

5.Posté par Dumont le 17/10/2013 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pensons d'abord au rythme de l'enfant, La France est un des pays où les élèves travaillent le plus dans la journée et les résultats ne sont pas là. L'étude internationale PISA dont la sortie est prévue en novembre 2013 va montrer l'accentuation du décrochage des élèves français par rapport au reste du monde !

Que faut-il faire ? Ne pas réformer l'éducation, et conserver les privilèges de certains ? Ou, bien loin des coups électoralistes détaillés dans les commentaires précédents, essayer de r...















Angers Mag











Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30



cookieassistant.com