Salon : le Sival bien enraciné à Angers


Rédigé par Patrick TOUCHAIS - Angers, le 16/01/2017 - 07:30 / modifié le 16/01/2017 - 19:27


Alors que d’autres sont en difficulté, le Salon des cultures spécialisés s’ouvre sous de bons auspices ce mardi au Parc des expos d’Angers. 22 000 visiteurs sont attendus.



Le Sival accueille plus de 20 000 professionnels sur trois jours.
Le Sival accueille plus de 20 000 professionnels sur trois jours.
Salon du végétal envolé vers Nantes, Plant Events – censé le remplacer – reporté d’un an, Salon des vins de Loire en difficulté… La vie des salons n’est pas un long fleuve tranquille pour le Parc des expositions d’Angers et ses équipes, qui portent l’organisation de toutes ces manifestations professionnelles en début d’année. Heureusement pour eux, dans ce monde instable, il en est un qui semble bien enraciné à Angers : le Sival.

Le Salon de ce qu’on nomme les cultures spécialisées (viticulture, horticulture, maraîchage, cidriculture, arboriculture…) va s’ouvrir ce mardi 17 janvier, pour trois jours, dans une belle dynamique pour fêter sa 31e édition.
D’abord, sans mauvaise surprise, le visitorat devrait être au rendez-vous. Ils étaient 22 000 en 2016, soit une hausse de 11 % par rapport à l’édition précédente. Signe de la bonne santé du salon, les exposants jouent des coudes pour être présents. A tel point que le Parc – déjà agrandi de 4 000 m 2 en 2014 – est encore un peu juste pour recevoir les quelque 620 entreprises du secteur. 300 m2 supplémentaires ont été créés dans un show-room extérieur.

Mais un salon professionnel, c’est aussi tout un environnement. D’un simple salon de business – “c’est sa raison première”, rappelle souvent le président Bruno Dupont –, le Sival a fédéré autour de lui toute une série d’événements qui se sont rassemblés sous l’entité “Plants week”. La semaine propose des conférences pointues (les Rencontres du Végétal), un symposium orchestré par Végépolys, ainsi qu’une convention d’affaires internationale, baptisée Vibe (Végépolys international business event). Tout cela fédère nombre de partenaires : entreprises, instituts techniques, écoles… “C’est essentiel pour le Sival, d’être en lien avec les structures professionnelles. Le salon doit être un outil pour le territoire et ses filières du végétal”, insiste Anne Boussion, directrice des salons au Parc des expos.

Enfin, la force aussi de ce salon, c’est d’avoir su rassembler en son sein, des filières agricoles différentes qui, connaissent toutes des crises à tour de rôle. Aujourd’hui, c’est l’horticulture qui souffre. Il y a quelques années, c’étaient les arboriculteurs, puis les maraîcchers… “Ce salon mutli-secteurs est unique en France”, rappelle Bruno Dupont.












Angers Mag















Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03