Samedi, Soleils d’Hiver ouvre ses chalets de Noël


Rédigé par - Angers, le 26/11/2015 - 08:09 / modifié le 27/11/2015 - 11:15


Malgré l'état d'urgence et la vigilance qu'appellent désormais tous les grands rassemblements publics en France, le marché de Noël d’Angers ouvrira bien ses portes samedi prochain et pour un mois. Animée, illuminée et solidaire, cette nouvelle saison de Soleils d'Hivers ne dérogera pas aux principes festifs qui font son succès. On vous dit tout. Ou presque.



Malgré le contexte sécuritaire, le marché de Noël va reprendre ses quartiers, place du Ralliement (photo Archives Angers Mag)
Malgré le contexte sécuritaire, le marché de Noël va reprendre ses quartiers, place du Ralliement (photo Archives Angers Mag)
la rédaction vous conseille
Maintenir ou annuler le traditionnel marché de Noël de Soleils d’Hiver ? La question s’est bien posée au sein de l’équipe municipale d’Angers, au sortir des attentats du 13 novembre dernier et en regard de l’état d’urgence décrété par le Président de la République, François Hollande. Mais pas longtemps. Pour Gilles Groussard, adjoint au commerce et à l’attractivité commerciale, "pas question de céder à la peur. Même si l’émotion est intense, maintenir le marché de Noël c’est le plus bel hommage que l’on puisse rendre aux victimes".
 
En lien étroit avec la préfecture de Maine-et-Loire, l’adjoint au commerce, indique qu’aucune consigne particulière n’a été donnée pour l’instant, en sus des mesures liées à la posture Vigipirate renforcée en vigueur depuis septembre 2014. "Mais nous restons attentif à la suite des événements et si des mesures s’imposent nous les prendrons". Soleils d’Hiver ouvrira donc bel et bien ses chalets ce samedi 28 novembre.
 
"Soleils d’hiver c’est une fête et surtout un grand rendez-vous économique attendu autant par les commerçants que les consommateurs", rappelle Christophe Béchu, le sénateur-maire d’Angers. Locomotive commerciale pour la période des fêtes de fin d’année, cette grande animation qui se déploiera principalement dans le centre-ville et ses abords, mais aussi dans les quartiers, entend de nouveau jouer pleinement son rôle en matière d'attractivité pour la ville.
 
Soleils d’Hiver que les acteurs touristiques vendent comme l’un des plus beaux marchés de France, se parera d’un parcours lumineux "homogène et élégant", selon les organisateurs, censé permettre la découverte du centre-ville et plus particulièrement les espaces piétonniers. "Pour préfigurer l’aménagement des bords de Maine, nous illuminerons pour la première fois le Pont de Verdun", précise aussi Gilles Groussard.
 
Le jardin du Mail, sur lequel s’installera une nouvelles grande roue de 40m, avec des nacelles fermées, sera mis en lumière. C’est dans le même jardin, dans le kiosque à musique, que le Père Noël se mettra à disposition des bambins et de leurs parents. Quant au grand sapin de Noël habituellement installé sur le parvis de l’hôtel de ville, il déménagera vers le boulevard Foch "afin de rendre plus lisible le parcours marchand du centre-ville".
 
90 chalets dans lesquels prendront place autant de commerçants et associations caritatives pour certains, seront ouverts au public sur la place du Ralliement, la rue Lenepveu et la place du Pilori, de 12h à 20h et même jusqu’à 22h les samedis.
 
"Noël c’est la fête pour tout le monde, personne ne doit donc être oublié" - Françoise Le Goff

Mais le succès, rappelle Gilles Groussard, repose en grande partie "sur les 200 magasins du centre-ville d’Angers". Cette année encore, afin de renforcer leur attractivité, ils participeront à l’opération Poinsettia, cette plante originaire du Mexique, appelée « Etoile de Noël », produite en Anjou et très appréciée dans les pays de l’est. Dans le cadre de la valorisation de la filière horticole, le partenariat avec le Bureau Horticole Régional a donc été renouvelé.

Une nouvelle grande roue sera installée au jardin du Mail, avec des nacelles fermées pour le vent et la sécurité
Une nouvelle grande roue sera installée au jardin du Mail, avec des nacelles fermées pour le vent et la sécurité
Pour faciliter les achats, les commerces seront ouverts les deux dimanches qui précédent Noël, c'est-à-dire les 13 et 20 décembre. "Ils pourront bénéficier de l’heure gratuite sur les parkings couverts et fermées et même d’une heure en plus s’ils achètent chez les commerçants adhérents des Vitrines d’Angers, également partenaire de Soleils d’Hiver", soutient l’adjoint au commerce. Des gobelets réutilisables, aux couleurs de l’événement, seront une nouvelle fois mis à disposition des consommateurs de vin chaud. L’an dernier, sur les 66 000 mis à disposition, "10 000 ont été conservés pas les clients", selon le service municipal chargé d’encadrer l’événement.
 
"Noël c’est la fête pour tout le monde, personne ne doit donc être oublié", poursuit Françoise Le Goff, adjointe aux solidarités actives et présidente du CCAS. "Noël sera donc une fois de plus solidaire, et les Angevins pourront faire des dons à des associations caritatives et acheter des cadeaux solidaires".  34 associations du champ social et du handicap participeront à ce Noël solidaire, aux salons Curnonsky et dans des chalets spéciaux. "Pour la première fois, ce sont les Angevins qui voteront pour choisir les trois associations qui recevront les dons", souligne l’adjointe.  Des tirelires spécifiques seront mises à disposition pour recueillir les dons.
 
Les festivités démarrent ce 28 novembre avec l’arrivée du Père Noël à 17h et le lancement des illuminations à partir de 18h30. Les rues s’animeront ensuite avec la compagnie Zizanie. D’autres animations sont prévues tout au long de la semaine avec plusieurs artistes et compagnies, et notamment les instants coteaux du Layon au Quai (5 décembre), une visite gourmande et une randonnée de Noël aux lampions (12 décembre). L'animation Soleils d'Hiver fermera le 31 décembre 2015.

4800€, le chalet de 8m2
Les chalets de Noël sont gérés par la société nantaise 2A Organisation, laquelle fait l’objet d’une délégation de Service Public intégrant des dimensions sociales, environnementales, éthiques et équitables, notamment dans la contractualisation avec les commerçants. Cette structure gère les chalets d’une vingtaine de marchés de Noël en France, dont ceux de Paris, Nantes et Annecy
 
"La location d'un chalet de 8 m2 me coute 4  800 € à Angers", précise Pascal Hottekiet, le patron du Palais du Macaron à Angers. "A Nantes c’est 6 000 € et 25 000 € à Paris". A cela il faut ajouter les frais de décoration, le matériel, le personnel et la marchandise. "Pour moi c’est un coût d’environ 12 000 € pour la durée du marché", ajoute le spécialiste du macaron. "Même si je vends un grande partie de mes produits à Noël, c’est difficilement rentable. Mais comme je ne suis pas très bien placé à Angers, c’est aussi une bonne opération de promotion".
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com