Sival : un solide trentenaire


Rédigé par Patrick TOUCHAIS - Angers, le 12/01/2016 - 06:55 / modifié le 12/01/2016 - 00:15


Le salon des techniques viticoles, horticoles, maraichères et arboricoles (SIVAL) ouvre ses portes ce matin 12 janvier pour trois jours. L’occasion de célébrer les trente ans d’un événement professionnel qui s’appuie sur le monde du végétal pour continuer à se développer.



L'an passé, le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll avait fait le tour du salon et pris le temps d'échanger avec la presse (ici aux côtés du président du Sival, Bruno Dupont). Il est attendu cette année à la soirée des 30 ans du salon mercredi aux Greniers Saint-Jean.
L'an passé, le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll avait fait le tour du salon et pris le temps d'échanger avec la presse (ici aux côtés du président du Sival, Bruno Dupont). Il est attendu cette année à la soirée des 30 ans du salon mercredi aux Greniers Saint-Jean.
la rédaction vous conseille
En 1987, ils étaient 160. 160 pionniers qui se partageaient l’espace du Parc des expositions d’Angers ouvert deux ans plus tôt, pour un pari osé : lancer en un même lieu deux salons professionnels : le Sival et le Salon des vins de Loire. Pari réussi puisque 30 plus tard, les deux manifestations sont encore bien présentes. Même si elles ont connu des destinées différentes. En pleine vitalité pour la première, et en quête d’un nouveau souffle pour la seconde.

“Fêter ses 30 ans, ce n’est pas rien pour un salon. Combien de salons professionnels dans l’agriculture en France ont eu la chance de fêter autant d’anniversaires ?” interroge avec satisfaction le président du Sival, l’arboriculteur Bruno Dupont. Et pour ce trentième anniversaire, qui s’ouvre ce mardi matin jusqu’à jeudi 14, le Sival accueillera 600 exposants, dont 10 % de nouveaux.

Evidemment, ce qui a fait le succès du salon, c’est sa complémentarité entre les cultures : horticulture, maraichage, arboriculture, viticulture, cidriculture… Quand les pommes sont en crise, l’horticulture performe, quand cette dernière flanche, c’est la viticulture qui remplit les allées… “Mais aussi, et surtout, si ce salon continue à vivre, c’est parce que c’est d’abord, un salon d’affaires. Sur place, on fait du business“, insiste Bruno Dupont. Réservé aux professionnels, le salon accueille quelque 21 000 visiteurs curieux chaque année, de découvrir les dernières technologies. “L’agriculture bouge. Et on le montre”, résume Anne Boussion, directrice de la communication.

Au-delà du Sival, le salon a su, via ses implications dans le monde du végétal, développer des évènements en marge. La Plants Week, orchestrée avec Végépolys en est l’exemple. Elle propose des colloques internationaux très pointus, pas franchement destinés au grand public, mais font rayonner la région angevine à l’international. L’occasion d’enfoncer le clou pour (ré)affirmer haut et fort, la place d’Angers sur cette filière du végétal. Et le faire entendre en particulier au ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, attendu mercredi soir pour une soirée anniversaire aux Greniers Saint-jean.




















Angers Mag











Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46



cookieassistant.com