Soleils d’Hiver : positionner Angers comme destination touristique de Noël


Rédigé par - Angers, le 03/12/2012 - 21:56 / modifié le 03/12/2012 - 22:29


Ouvert le samedi 1er décembre, Soleils d’Hiver a attiré ce dimanche une foule considérable en centre-ville. En augmentant le nombre de chalets, en proposant des animations inédites et une offre de service élargie, la Ville d’Angers a fait un pari : redévelopper l’attractivité du centre-ville. Mais les commerces traditionnels resteront fermés le dimanche.



Il y avait foule ce premier dimanche dans les allées du marché de Noël d'Angers
Il y avait foule ce premier dimanche dans les allées du marché de Noël d'Angers
la rédaction vous conseille
C’est le grand rendez-vous de fin d’année à Angers. Soleils d’Hiver s’est installé depuis la fin novembre en centre-ville et avec lui son lot de chalets en bois d'où s’échappent des odeurs de cannelle, de pain d’épices et de marrons grillés, d'animations et d'illuminations féériques. La fin de l’année approche et rien n’est trop beau pour accueillir le Père Noël et tous les petits commerces qui font l’essentiel de leur chiffre d’affaires en cette période.

Mais au-delà de proposer, comme dans de nombreuses villes, un marché de Noël, l’ambition de la ville est grande : « positionner Angers et son centre-ville comme la destination commerciale et touristique du Grand Ouest pour la période de Noël », déclare Jacques Motteau, l’adjoint au commerce, à l’artisanat et au tourisme de la Ville d’Angers. Rien que ça. Strasbourg qui accueille le plus grand marché de Noël d’Europe n’a qu’à bien se tenir, Angers qui voit la vie en grand risque de lui faire de l’ombre. Pas étonnant quand on s’appelle Soleils d’Hiver.

Il vrai que le marché angevin se développe au fil des années, passant de 40 chalets en 2008 à 90 cette année, soit dix de plus que l’an dernier. De la place du Ralliement, en passant par la rue Lenepveu et la place Maurice Saillant, Noël est partout dans la ville avec en plus quelques animations inédites dont certaines resteront installées jusqu’au mois de février.

C’est le cas notamment de la grande roue installée sur la place Lorraine, du 3 décembre au 3 février 2013, laquelle permet d’avoir une vue imprenable sur l’Hôtel de Ville, le jardin du Mail et … les appartements de la résidence voisine. La féérie de Noël n’est plus dans l’hyper centre, puisqu’elle s’installe également sur la place Molière, sur les bords de Maine, avec une véritable station de sports d’hiver, du 19 au 29 décembre. Si la neige n’est pas annoncée par Météo France en cette fin d’année, les Angevins pourront tout de même s’initier au ski de fond, de piste et de bosses. Angers va donc prendre de l’altitude.

Navette et heure de parking gratuits : une offre de services renforcée

De nombreuses animations seront proposée pendant cette période, tant dans le centre-ville que dans les quartiers. Cette année quatre nocturnes sont prévues les samedis avant Noël. Le marché principal de Soleils d’Hiver ouvrira jusqu’à 22h, soit une heure de plus que les années précédentes, avec des spectacles déambulatoires, défilé aux lampions, chorales et même deux surprenantes parades, le samedi 22 décembre. Soleils d’hiver fermera le 31 décembre.

Les Angevins auront donc tout leur temps pour faire leurs courses de Noël dans ce village installé pour la circonstance. « Nous voulons faire vivre le cœur de ville en développant son attractivité et son dynamisme de commercial », poursuit l’adjoint. « Et pas seulement à Noël ».

Pour cela une offre élargie de services a été mise en service pour faciliter les achats et renforcer le pouvoir d’attraction du centre-ville. Une navette gratuite sillonnera la ville, les mercredis et samedis avant Noël afin de faciliter les déplacements de clients aux bras chargés de cadeaux. Un transport de paquets à l'aide d'un tricycle sera même expérimenté vers des parkings relais. Côté stationnement, la première heure sera gratuite sur la plupart des parcs, hormis le Ralliement. Une garde d’enfant est également proposée, dans le Grand Théâtre afin que les parents puissent faire leurs courses plus facilement.

Reste que les commerçants qui voient la foule déambuler au milieu des chalets, comme hier aimeraient bien ouvrir au moins les deux dimanches avant Noël, afin de récupérer un peu de cette manne financière qui, en ces temps de crise, leur ferait le plus grand bien. Si le Maire, Frédéric Béaste semble ouvert sur la question, le Président de l’agglomération, Jean Claude Antonini est inflexible. Dynamisme commercial, certes, mais pas le dimanche, ou tout au moins pas pour tout le monde.

Pour en savoir plus : www.angers.fr




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par seblerouge le 04/12/2012 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que c'est agréable de voir de l'ambition dans la valorisation des atouts d'Angers !

Dans l'optique de devenir le plus grand marché de Noël de l'Ouest, ce dont Angers est parfaitement capable, il est intéressant de voir ce qu'a fait Amiens. Cette agglo de 170 000 habitants abrite le plus grand marché de Noël au nord de Paris. La ville draine, en cette saison pourtant peu propice aux déplacements, de nombreux touristes (jusqu'à un million de visiteurs).
C'est la combinaison de plusieurs facteurs....

2.Posté par Fabien REBOURS le 04/12/2012 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous souhaitons dynamiser notre ville et sauver nos emplois et bien évidement nous y employons notre énergie.
La fermeture des magasins les dimanches de noël par l'interdiction de la mairie est une abération,

Monsieur ANTONINI n'a qu'a assumer les pertes d'emplois sur notre département du fait de sa politique anti-économique.

Jacques MOTTEAU l'élu au commerce ni le soutient ni la confiance des commerçants, propriétaire d'une sandwicherie, il a déposé le bilan en début d'année,et se permet de no...

3.Posté par Barreau le 04/12/2012 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Seblerouge de nous donner cet exemple d'Amiens.

" Un peu d'air " nous fait le plus grand bien car il est toujours intéressant d'aller voir ce qui ce fait en dehors de notre région. Cela nous change des sempiternelles comparaisons avec nos voisines de Bretagne-Pays de Loire.

Et tout à fait d'accord avec vous concernant les médias qui nous manquent tant pour attirer les regards vers nous:. une fois encore nous payons cher cette absence de France 3 et France bleu basés à Angers.

4.Posté par Olivier FARGETTON le 04/12/2012 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à seblerouge

Oui, bien sur que vous avez raison, et il est cohérent que les commerçants soient à l' origine, ou du moins associés aux animations de fin d' année; Et donc, en toute logique, le conseil municipal fait tout le contraire, normal, à Angers, les deux Maires n' aiment pas les commerçants; ( oui, à Angers, en plus on a deux maires) d' ailleurs, pour "Soleil d' hivers", le président des vitrines d' Angers a appris par la presse le programme !! De même, les commerçants pour les no...















Angers Mag