Squat d'Orgemont : les sans-abris ont deux mois pour quitter les lieux


Rédigé par rédaction Angers Mag Info - Angers, le 07/01/2013 - 14:26 / modifié le 07/01/2013 - 17:32


La ville d'Angers a obtenu gain de cause. Une quarantaine de sans-abris devront quitter leur "village" d'ici le printemps.



Les membres du "village" de la rue d'Orgemont à la sortie du tribunal d'instance, le 18 décembre.
Les membres du "village" de la rue d'Orgemont à la sortie du tribunal d'instance, le 18 décembre.
Le tribunal d'instance d'Angers a rendu sa décision ce lundi matin : la quarantaine de sans-abris devront quitter d'ici le printemps les quatre maisons qu'ils occupent illégalement rue d'Orgemont, non loin du quartier de la Roseraie.

Ces immigrés, sans-papiers, pour la plupart d'origine roumaine et somalienne, mais aussi des SDF, vont donc devoir abandonner "leur village", nom donné à ce lot de quatre maisons, d'ici deux mois et au terme de la saison hivernale.

Le 18 décembre dernier, la Ville d'Angers avait assigné par référé au tribunal trois sans-abris de cette communauté afin de reprendre la main sur ces habitations. En cédant ces parcelles au Val de Loire, elle annonçait la création de 80 logements.

Surpris par cette décision de justice, les membres du collectif, accompagnés de quelques sympathisants se réunissent cet après-midi afin d'étudier la suite à donner à cette affaire.


















Angers Mag