Technitoit veut tirer ses emplois d'avenir vers le haut


Rédigé par - Angers, le 16/01/2014 - 07:40 / modifié le 17/01/2014 - 07:17


Pour accompagner son développement, l'entreprise de couverture et d'isolation des Ponts-de-Cé vient de recruter sept jeunes en emplois d'avenir. Pas pour la forme mais en CDI, à temps plein et en soignant leurs parcours de formation. Une opportunité pour renforcer ses équipes de couvreurs.



Les jeunes recrutés photographiés dans l'enceinte de la maison des Compagnons du Devoir de Nantes où ils effectuent leur formation initiale.
Les jeunes recrutés photographiés dans l'enceinte de la maison des Compagnons du Devoir de Nantes où ils effectuent leur formation initiale.
la rédaction vous conseille
C'est sans doute une des jeunes PME angevines qui fait le plus parler d'elle ces dernières années. Et pour cause, sa réussite semble défier les aléas économiques qui fragilisent tant d'autres dans son secteur, le bâtiment.

Avec un chiffre d'affaires de 68 millions d'euros (au 31 mars 2013), près de 700 collaborateurs et un réseau de 43 agences en France, Technitoit affiche, onze ans seulement après sa création, une santé insolente.

Spécialisée dans la rénovation, la couverture et l'isolation pour maisons particulières, l'entreprise, que préside Benjamin Erisoglu, envisage de créer une centaine de nouveaux postes nets cette année. Des postes pour lesquels elle peine parfois à recruter. "Les couvreurs forment une denrée rare. Beaucoup de nouveaux couvreurs préfèrent se tourner vers le neuf ou les bâtiments historiques" précise Fabienne Guérin, la directrice des ressources humaines de Technitoit.

Aussi, en lien avec Pôle Emploi et la Mission Locale, s'est-elle tournée à l'automne dernier vers le dispositif des emplois d'avenir lancé par le gouvernement pour "améliorer l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification" des jeunes (16-25 ans) peu ou pas qualifiés et "confrontés à des difficultés particulières d’accès à l’emploi".

414 emplois d'avenirs signés dans le secteur marchand en Pays-de-la-Loire

Les jeunes recrutés photographiés dans l'enceinte de la maison des Compagnons du Devoir de Nantes où ils effectuent leur formation initiale.
Les jeunes recrutés photographiés dans l'enceinte de la maison des Compagnons du Devoir de Nantes où ils effectuent leur formation initiale.
Longtemps promus essentiellement par les seuls acteurs du secteur non marchand (collectivités locales, associations...) les emplois d'avenir sont aussi ouverts aux entreprises du secteur marchand "reconnu comme créateur d'emploi d'utilité sociale" qui bénéficient à la clef d'une aide de l'Etat équivalente à 35% du SMIC (contre 70% pour le secteur non marchand).

"Cette aide financière a n'a pas été notre principale motivation, coupe court Fabienne Guérin,Mais une opportunité pour répondre à un besoin de l'entreprise." Sept jeunes ont ainsi été recrutés en novembre sur l'ensemble de la région Pays-de-la-Loire, auxquels se sont ajoutés trois contrats de professionnalisation, tous directement en CDI et à temps plein. Pour quelle raison ? Pour "valoriser dès le début de la collaboration l’acquisition des compétences de couvreur zingueur".

Condition sine qua non de la signature du contrat, leur formation se déroule en alternance entre l'entreprise et les Compagnons du Devoir" durant six mois au terme desquels ils recevront "un diplôme professionnel homologué et reconnu par la profession", précise Technitoit.

Au sein de l'entreprise, un système de tutorat a été mis en place pour poursuivre l'accompagnement au delà de cet apprentissage initial. Un premier bilan d'étape après huit semaines de formation, s'est révélé très positif, soulignent tous les acteurs de l'opération.

Assez naturellement, la direction régionale de Pôle Emploi a saisi l'occasion pour valoriser en début de semaine les emplois d'avenir, en précisant que sur les 3163 emplois d’avenir signés au 31 décembre sur la région, 414 - soit 13% - l'ont été dans le secteur marchand.

A l'échelle nationale, l'Etat s’est engagé à financer 50 000 emplois d’avenir supplémentaires en 2014.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com