The Paddocks : du rock sale dans vos assiettes


Rédigé par Cyril Simon - Angers, le Jeudi 31 Juillet 2014 à 00:37


Un conseil à tous les pique-niqueurs de Tempo Rives : rangez vos assiettes et autres nappes à damier rouge et blanc avant 20h. Car, passée cette heure fatidique, l’apéritif s’annonce corsé. Le trio angevin The Paddocks compte bien vous "rentrer dedans direct". Rencontre avec Geoffrey, le bassiste.



Les trois "frenchy" de The Paddocks. De gauche à droite, Jérémie (batterie), Marc (guitare, chant) et Geoffrey (basse).
Les trois "frenchy" de The Paddocks. De gauche à droite, Jérémie (batterie), Marc (guitare, chant) et Geoffrey (basse).
la rédaction vous conseille
A la question “si vous aviez un mot à dire aux Angevins”, il répond sans broncher : ” Venez avec votre bouteille de Jack Daniel’s !”.Georges Best, le joueur de Manchester United que l'on surnommait le cinquième Beatles, n'aurait pas dit mieux.

Jouer la provoc’, sans pour autant paraître vulgaire ou ridicule, c’est la force de ces trois loubards. A 24 ans, ils s'éclatent à faire du rock sale, un rock qui sent des aisselles et qui pue l'alcool (ou l'inverse).

L’influence anglo-saxonne est clairement assumé. The Fratellis, The Strokes, The Hives, ou plus récemment, Wavves.

Ils revendiquent un esprit punk-rock à la sauce nineties, "tourné vers la performance live".

J'ai toujours rêvé d'être un Anglais

Ils le voulaient leur "British trip". C'est chose faite depuis avril dernier et un séjour de quatre jours à Bristol - capitale du trip hop entre autres- durant lequel ils ont realisé leur premier clip “Girl in the paddock”, grâce à leur ami vidéaste Benoît Auber.

Sex, drug and rock’n’roll, ça prend son sens là-bas, et c’est cet esprit qu’on tente de partager sur scène". Même chose dans les textes : "Marc, d'une voix pincée, très particulière, chante son vécu et ses vices personnels", confie Geoffrey, d'un ton espiègle, comme s'il se savait assis sur une mine d'or à ce niveau-là.

Cet héritage punk-rock est une tradition angevine, à en croire Geoffrey. "On a un bon mouvement avec les potes d'Eagles Gift et de San Carol. Cet héritage est bien chapeauté par le Chabada". Un message qui se veut rassurant après "le gros coup de mou des années 2000".

"Faire sortir les gens de leur quotidien, lâcher prise"

Sur scène depuis maintenant trois ans, ils attirent un public assez large, venu profiter de l'état d'ivresse généralisée. Ce concert à Tempo Rives représente beaucoup pour eux. Ils y joueront un tout nouveau set : "Une playlist énergique, avec des sons du premier EP, très garage, et du second, un peu plus pop".

Ce disque, dont la sortie est prévue en septembre prochain, s'accompagnera d'une tournée dans le grand Ouest avant d'effectuer un crochet par la Belgique, pour voir leurs potes de Like Like.

Avant de se quitter, Geoffrey résume ainsi l'esprit des Paddocks : "On veut que les gens sortent de leur quotidien, qu'ils lâchent prise", tout en avouant à demi-mot que la mission s'annonce compliquée dans ce type de festival. "Il faut y aller au culot" lâche-t-il. Une chose est sûre, on entend déjà, le long des pelouses, les papas dire à leur fiston : "Ça, mon fils, ça c'est du rock".

Un groupe, un lieu, un son...

Le groupe angevin?
“Les Thugs évidemment. Un groupe angevin très reputé dans les années 90 (le seul groupe français à avoir signé chez le célèbre label américain de rock alternatif Sub Pop NDLR). “

Le lieu rêvé pour donner un concert dans le coin ?
“En haut du Nid d’Amour, un ancien silo qui donne sur tout Ecouflant, histoire de bien inonder le village”.

Le son que vous écoutez en boucle en ce moment ?

“ Le dernier live de Tame Impala (rock psyché australien, chaudement recommandé NDLR)”.

Concert des Paddocks à 20h, suivi d'Aloan & Lyn M (pop-rock) à 21h, que nous présente Didier Granet, le programmateur de Tempo Rives.
Le facebook des Paddocks, c'est par ici.












Angers Mag












Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20







cookieassistant.com