Tourisme : "Une bonne saison en Anjou" selon les professionnels


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 03/09/2015 - 07:42 / modifié le 04/09/2015 - 16:21


C'est du moins la conclusion du baromètre de conjoncture rendu public mercredi par Anjou Tourisme. 36% des professionnels que celui-ci a interrogés ont jugé la saison meilleure que l'an passée. L'embellie profiterait surtout aux sites touristiques et à l'hébergement de plein air. La Loire à Vélo poursuit son développement. Mais l'hôtellerie traditionnelle continue de souffrir.



La Loire à Vélo a dopé le tourisme et notamment l'hotellerie de plein air
La Loire à Vélo a dopé le tourisme et notamment l'hotellerie de plein air
la rédaction vous conseille
C'est Anjou Tourisme (1) qui l'affirme : "A la fin août, la saison touristique peut objectivement être qualifiée de réussie en Anjou". Elle est même d’ "un bon cru" selon les 212 professionnels du tourisme du Maine-et-Loire qui ont répondu aux enquêtes de conjoncture (2) que leur transmet régulièrement le comité, confirmant les premières tendances observées il y a un mois.

Dans cette enquête, qui s'appuie sur les ressentis de ces acteurs du tourisme, mais pas sur des données chiffrées, 36 % des professionnels ont indiqué juger la saison supérieure, 32 % l’évaluent stable et 32 % la considèrent à la baisse. Une répartition, relève, Anjou Tourisme, qui n’a "jamais été aussi favorable depuis 2008".

Parmi les éléments d'explication, ses responsables soulignent d'abord la porté du contexte national et international : la "très bonne météo depuis la fin du printemps", une "légère augmentation du pouvoir d’achat des français", le "repli du tourisme européen vers les destinations du continent suite aux évènements d’Afrique du Nord" ou encore "l'appréciation de la livre depuis 10 mois par rapport à l'euro, ce qui facilite la venue des Britanniques".

Structurellement, Anjou Tourisme estime que la diversité de l’offre touristique de l'Anjou a joué : "la Loire est un axe de plus en plus porteur et les évènements culturels et sportifs ont su attirer les clientèles". Mais elle pointe deux sujets qui exigent, selon lui, de la vigilance : la concurrence d’Airbnb et l'activité contrastée des hôteliers.

(1) Anjou Tourisme, est une association qui regroupe le Comité départemental du tourisme et la Fédération des offices de tourisme et Syndicats d'initiative de l'Anjou.

(2) Baromètre de conjoncture réalisé par Anjou tourisme en collaboration avec l’Agence régionale des Pays de la Loire, à partir de données arrêtées au 21 août 2015. Analyse de 212 réponses provenant d’hébergements, de restaurants, d’offices de tourisme et de sites de visite du département. L’échantillon est composé de 20 campings, 45 lieux de visite, 34 hôtels, 8 OTSI, 44 propriétaires de chambres d’hôtes, 41 propriétaires de meublés et 20 restaurants.

Les plus et les moins du tourisme en Anjou

Hôtellerie classique : Moins
Activité stagnante voire à la baisse pour les hôtels et ceci quel que soit leu secteur géographique. La concurrence des plateformes de logements entre particuliers (Airbnb) inquiète les hôteliers qui constatent en même temps une baisse du panier moyen. Les restaurateurs sont satisfaits de l’activité, même si pour eux aussi le panier moyen est en baisse.
 
Hôtellerie de plein air : Plus
La météo très favorable a conditionné l’activité des campings, laquelle a été dopée par le succès du circuit Loire à Vélo qui traverse le département. Même les campings qui ne sont pas situés sur l’itinéraire sont satisfaits. Le retour de la clientèle britannique a compensé la baisse de la clientèle néerlandaise.
 
Hébergements chez l’habitant : stable
Pour les propriétaires de chambres d’hôtes, la saison est ressentie comme correcte, même si elle varie selon les professionnels. Saison également satisfaisante pour les propriétaires de meublés et de gîtes. Si les étrangers sont plus nombreux que les années précédentes, ce sont surtout les français qui séjournent en chambre d’hôtes. Selon les hébergeurs, les clients sont plus économes et optent pour des séjours plus courts.
 
Les sites de visite : Plus
Pareil à l’hôtellerie de plein air, la météo de cet été a favorisé le volume d’activité des sites touristiques angevins et en particulier les parcs et jardins. La clientèle étrangère était plus présente que les années passées. Si le panier moyen du touriste stagne, ce sont surtout les achats en boutique qui sont en baisse.
 
Les offices de tourisme : Plus
Les 8 Offices de tourisme du département relèvent un bon niveau d’activité, avec une fréquentation en augmentation par rapport aux années précédentes. Les offices de tourisme enregistrent une augmentation de la billetterie pour les spectacles et animations organisés sur leur territoire et une augmentation de la demande concernant les loisirs et animations gratuits et notamment le vélo.
 
 












Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com