"Toutes les raisons sont bonnes pour recueillir l’expression des familles"

LA TRIBUNE DU LUNDI - #TRIBUNEDULUNDI


Rédigé par Marie-Josée DOUCET, présidente de l'Union départementale des associations familiales. - Angers, le 01/06/2015 - 07:50 / modifié le 07/08/2015 - 08:24


Contribuer au débat public et, à notre niveau, participer à l'indispensable vie des idées, c'est l'objet de [La Tribune du Lundi]. Après l'installation officielle samedi dernier de la Conférence des familles d'Angers, nous donnons la parole à Marie-Josée Doucet, la présidente de l'Union départementale des associations familiales (UDAF) qui y disposera de l'un des onze sièges réservés aux institutions et associations locales (1).



Lors de l'installation officielle de la Conférence des familles samedi dernier dans la salle du Conseil municipal d'Angers (photo : Ville d'Angers).
Lors de l'installation officielle de la Conférence des familles samedi dernier dans la salle du Conseil municipal d'Angers (photo : Ville d'Angers).
la rédaction vous conseille
Les conférences de la famille créées dans certaines villes sont une déclinaison locale de ce qui a pu exister ou existe déjà au niveau national ou départemental. Ainsi, existait-il auparavant une instance nationale nommée conférence nationale de la famille aujourd’hui remplacée par le Haut conseil de la famille au sein duquel siège l’UNAF (l'union nationale à laquelle sont rattachées les UDAF).

Sur le Maine-et-Loire, l’UDAF, elle-même, a pu organiser déjà deux conférences de la famille en partenariat avec le Département de Maine et Loire. L’objet était de mettre en lumière une problématique familiale, de recueillir le témoignage et le ressenti des familles, de valoriser les initiatives locales pouvant répondre aux besoins. Ce fut aussi l’occasion pour l’UDAF de porter auprès des pouvoirs publics un certain nombre de préconisations pour améliorer le quotidien des familles.

En 2009, cette conférence s'était intéressée à la situation des aidants familiaux (toutes les personnes qui à titre non professionnel accompagnent quotidiennement ou ponctuellement une personne de leur entourage qu’elle soit en situation de handicap ou bien vieillissante en perte d’autonomie). En 2012, nous avions mis à l’honneur les générations dites « pivot », ces générations de 45-65 ans qui viennent parfois de manière simultanée en aide à leurs parents, enfants et petits enfants et qui portent sur leurs épaules, une grande partie du poids des solidarités familiales.
"J'espère simplement que la Ville d'Angers soutiendra les initiatives qui font aujourd’hui leurs preuves (...) plutôt que de vouloir reproduire pour son propre compte des dispositifs existants…"

Marie-Josée Doucet, présidente de l'UDAF de Maine-et-Loire (photo UDAF49).
Marie-Josée Doucet, présidente de l'UDAF de Maine-et-Loire (photo UDAF49).
Aussi, je me félicite qu’un évènement similaire soit organisé à Angers, au niveau local, car toutes les raisons sont bonnes pour recueillir l’expression des familles, ses besoins, ses aspirations, ses difficultés. A chaque rencontre, je reste très surprise du manque d’information de certaines familles alors même que nous sommes continuellement bombardés d’informations, que les aides existent et que celles-ci sont variées, multiples et innovantes.

Je ne peux que rappeler aussi les liens que nous entretenons à l'UDAF avec la Mairie d’Angers, laquelle soutient des dispositifs et services gérés par notre organisation au bénéfice des familles. Ainsi depuis 2013, proposons-nous de la médiation familiale au travers du service UDAF Médiation, de l’aide aux aidants familiaux depuis 2012 au travers de « Paroles de famille » et des actions d’incitation à la lecture depuis 2010 avec le dispositif « Lire et faire lire », une action coordonnée avec la Fédération des œuvres laïques. Je citerai aussi des actions solidaires comme le parrainage de proximité pour enfants depuis 2009 (coordonnées avec le Secours catholique) et bien d’autres encore…

J'espère simplement que la Ville d'Angers soutiendra les initiatives qui font aujourd’hui leurs preuves, portées en grande partie par les associations et les bénévoles plutôt que de vouloir reproduire pour son propre compte des dispositifs existants…

La Conférence des familles, c'est quoi ?
Créé à l'initiative de la Ville d'Angers, c'est une nouvelle instance consultative destinée à recueillir avis et messages sur tout ce qui touche à la politique familiale menée sur la ville. Présidée par Caroline Fel, adjointe à la Famille et à la petite enfance, elle se réunira trois fois par an afin d’étudier les propositions exprimées par les familles et la Ville. Lesquelles pourront donner lieu à des adaptations dans les services rendus aux familles et à de nouvelles initiatives institutionnelles, citoyennes ou encore associatives. "Notre volonté n'est pas de révolutionner les choses mais de rendre la vie plus facile" insiste Caroline Fel.

49 sièges composent la Conférence. 38 ont été accordés à des familles cooptées via les cinq pôles éducatifs de la Ville, avec un soucis de représentativité sociologique, géographique, homme/femme, et en terme d’âges des enfants. Chaque famille bénéficie d’un siège dans la Conférence. Le représentant, désigné par la famille, pourra changer selon le thème abordé (père, mère, adolescent, grands-parents...) Les 11 autres reviennent aux représentants des institutions et associations locales : Ville d’Angers, Caisse d’Allocations Familiales, Conseil Départemental de Maine-et-Loire, CHU d’Angers, lieux d’accueil enfants-parents, Union départementale des associations familiales, maisons de quartier, Education nationale, associations d’éducation populaire et de solidarité, opérateurs Petite Enfance. Chacune bénéficiera d’un siège également. Le représentant, désigné par les institutions ou groupe d’institutions, peut changer selon le thème abordé. Le renouvellement de la Conférence se fera par moitié une fois par an, soit une nomination pour deux ans. Le premier renouvellement de la moitié des représentants aura lieu en juin 2016.












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com