Transports : l’association Nexus interpelle les candidats aux législatives


Rédigé par - Angers, le 16/06/2012 - 08:33 / modifié le 16/06/2012 - 08:57


Juste avant le second tour de scrutin des législatives, qui aura lieu demain dimanche 17 juin, l’association angevine Nexus, dont l’objectif est de faire de l’aéroport d’Angers-Marcé un nœud de communication rail-air-route pour le Grand Ouest, interpelle les candidats des sept circonscriptions de Maine et Loire afin qu’ils prennent en compte dès leur élection les transports dans le département et dans la région.



la rédaction vous conseille
Cela fait plusieurs années que l’association NEXUS, dont le siège social est Angers, se bat pour faire de l’aéroport d’Angers soit pris en compte dans un plan global des transports pour les régions Bretagne et Pays de la Loire, en privilégiant les lignes ferroviaires à grande vitesse (LGV). Les propositions avancées par l’association NEXUS vont dans le sens d’un abandon de la construction du grand aéroport prévu à Notre Dame des Landes (Loire Atlantique), au profit des autres aéroports régionaux, dont Angers et du train.

Loin d’être utopiques ces propositions permettraient à l’État et aux collectivités de faire de sérieuses économies tout en assurant le développement d’équipement existant, avantageux sur le plan économique pour les départements concernés et, en évitant au passage la concentration vers les deux métropoles que sont Nantes et Rennes.

La Région des Pays de la Loire a dans ses objectifs pour les 12 à 15 ans à venir la réalisation de trois très gros projets transports, représentant une dépense de 5,1 milliards d'euros: l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, la ligne LGV Rennes-Nantes, et le prolongement de la LGV depuis Sablé-sur-Sarthe jusqu'à Nantes.

« Dans le cadre d'études indépendantes hors de toute pression ou ambition politique, il apparaît clairement que ces projets ne sont pas programmés dans le bon ordre et que 2,5 milliards de cette dépense sont pure perte », avance l’association.

Selon cette dernière l'impact direct et indirect du prolongement de la LGV depuis Sablé-sur-Sarthe jusqu'à Nantes n'a pas été intégré dans l'évolution du trafic aérien sur l'Ouest Atlantique, il va de même pour la concurrence directe et indirecte des LGV nouvelles (4500km).

« Ces projets connus depuis au moins 10 ans et listés depuis au Grenelle de l'Environnement n°1 n’ont pas été considérés par la DGAC (direction générale de l'aviation civile) en charge de l'évaluation des trafics sur le projet NDDL », poursuivent les représentants de NEXUS. « Cette concurrence LGV divise pratiquement par 2 les chiffres du trafic aérien annoncé par la DGAC pour 2050 ».


Continuer à soutenir l’aéroport de Notre Dame des Landes serait une provocation dans le contexte actuel

En réaction à ces données vérifiables, l'association NEXUS invite les futurs députés à s’investir sans retard dans une vérification du projet NDDL, à écouter les porteurs de contre projets, et à se démarquer de la ligne de conduite de leur parti politique.

« Très rapidement vous serez à même de réaliser que le projet NDDL revient in fine à satisfaire la vision d'urbanisme de quelques-uns et à remplir le carnet de commandes à trois ans de la CCI 44, et cela au détriment d'un projet global de transport bénéfique à tout l'Ouest Atlantique à toutes les CCI et véritablement au service du plus grand nombre, de l'environnement et de la compétitivité de nos entreprises », expliquent les membres de NEXUS.

Ces quelques heures consacrées à une vérification et une écoute par les candidats et surtout ceux qui seront élus « permettront aussi de réaliser que l'aéroport d'Angers Marcé, alors desservi par TGV grâce à la priorité donnée au prolongement de la LGV depuis Sablé vers Nantes, disposerait d'une zone de chalandise par transport collectif remarquable ».

Pour conforter leurs propositions, les membres de l’association avancent un potentiel de desserte par 45 TGV par jour et par sens de circulation en 2022 pour 3.500.000 habitants situés à moins d'une heure par transports collectifs. Des chiffres qui ne sont pas négligeables dans un projet d’aménagement du territoire. Ce prolongement tout en desservant Angers Marcé et Angers gare, permettrait aussi par un tracé Sud Loire la desserte de Cholet qui se situerait à 80min de Paris au lieu de 145min actuelles.

« S'obstiner à vouloir soutenir la construction d'un aéroport superflu à Notre Dames des Landes et continuer ainsi à dépenser, à vivre, à planifier très largement au-dessus des moyens et des besoins constituerait une sorte de provocation dont vous ne devez ignorer l'issue », concluent les membres de l’association, lesquels espèrent être entendus des candidats, mais aussi des électeurs, leur choix influençant les grandes décisions qui seront prises dans les cinq années à venir.

Pour en savoir plus : www.nexus.asso.fr





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Antoine le 16/06/2012 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désormais, il n'y a plus que le Président de la République qui puisse stopper le projet d'Ayraultport. Car sinon, qui va s'opposer au 1er ministre ?
Ce projet n'étant pas "normal" ... il subsiste un espoir.

2.Posté par Bertrand le 17/06/2012 23:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui peut croire un instant que les Nantais, les Nazairiens ou les Bretons iront prendre l'avion a Angers ! Cet article montre a quel point cette asso ignore tout des réalités du transport aérien en région. Si seulement ils revenaient a la réalité !

3.Posté par Yannick Sourisseau le 17/06/2012 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Bertrand,

Pour connaitre un peu cette association, ses membres n'ambitionnent pas de faire venir les Nantais, les Nazairiens ou les Bretons à Angers, mais tout simplement faire en sorte que les Angevins n'aillent pas à Nantes, pour ceux qui veulent prendre l'avion, puisqu'un aéroport a été construit dans leur ville. Maintenant qu'il existe il me semble plus judicieux de le partager territorialement, plutôt que de le labourer pour en faire un champ de patates.

Ensuite ils ne proposent pas de d...

4.Posté par Anthony le 25/06/2012 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé Bertrand mais non seulement l'association Nexus connait parfaitement le transport aérien en Région, mais elle prône l’inter-modalité des transports pour rendre celui-ci efficace par un maillage cohérent, en prenant en compte les réalités du terrain qu'il s'agisse des habitudes de déplacement mais aussi des structures existantes.

Or cette association a largement étudié et travaillé sur une situation alternative à l'aéroport Notre Dame Des landes et qui consiste à aménager l'aéroport exis...








Angers Mag















Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00


cookieassistant.com