Traver’Cé musicales : la convergence des cultures


Rédigé par - Angers, le Mardi 8 Juillet 2014 à 14:05


Les 10e Traver’Cé musicales organisées ce week-end aux Ponts-de-Cé, sont passées entre les gouttes ou presque. La convergence entre les cultures du monde, mais aussi entre le nord et le sud de la métropole angevine, voulue par les organisateurs, a plutôt bien fonctionné, même si la fréquentation était inférieure aux années précédentes.



Femi Kuti et sa formation ont enthousiamé le public du dimanche soir aux Ponts de Cé
Femi Kuti et sa formation ont enthousiamé le public du dimanche soir aux Ponts de Cé
la rédaction vous conseille
L’Afro-beat ça bouge bien, mais je préférais les Tambours du Bronx de l’an dernier », affirmait avec une certaine nostalgie, Nicolas, un jeune angevin, lors du concert du chanteur nigérian Femi Kuti dans les douves du château des Ponts-de-Cé.

Était-ce le risque de prendre une averse ou un intérêt moindre pour le plateau, pourtant relevé, des chanteurs invités cette année aux Traver’Cé, le public était moins nombreux que l’année précédente. « Nous estimons avoir fait entre 9 000 et 10 000 personnes cette année contre 16 000 l’an dernier », soulignait Fabrice Villechien, le Directeur de la Communication des Ponts-de-Cé. « Pour autant nous ne sommes pas déçus, car l’an dernier nous étions au maximum de nos possibilités d’accueil. De plus nous ne cherchons pas à crever l’audimat, mais à proposer des spectacles éclectiques et accessibles à tous, notamment aux familles ».

Vedette parmi les vedettes invitées de ces 10es Traver’Cé musicale, Femi Kuti, le spécialiste de l’afro-beat qui sortait cette année son 7e album « No Place For My Dream », a littéralement mis le feu à la prairie, chassant du même coup les nuages qui se faisaient menaçants. Les spectateurs peu nombreux au début du spectacle sont arrivés par petit groupe, attirés sans doute par les rythmes cuivrés et chaleureux de Femi Kuti.

Entouré de ses 9 musiciens et trois danseuses, Femi Kuti qui revient après sa tournée mondiale de 2013, à l’essence même de l’afro-beat, celle qui fait danser les foules, a su, au fil de ses interprétations, toutes plus colorées les unes que les autres, capter son auditoire. Et en fin de soirée ils étaient de nouveau plusieurs milliers au pied de la grande scène installée dans les douves du château. C’est peut-être ça la magie des Traver’Cé musicales des Ponts-de-Cé

« C’est un festival des musiques du monde qui présente des artistes connus, mais parfois moins connus, c’est un risque en matière de fréquentation », ajoutait Fabrice Villechien. « Mais ce n’est pas l’objectif. Nous voulons faire découvrir des artistes que le public ne connaît pas forcément » et qu’il apprécie en l’écoutant, comme dimanche soir avec Femi Kuti, ou la veille avec Mamani Keita.

Au fil des ans, les Traver’Cé se heurtent à la concurrence des autres événements musicaux organisés dans la région. Cette année s’ajoutait la météo peu engageante et pourtant aucun des six concerts prévus pendant les deux jours n’a été annulé. « Nous avons juste écourté le spectacle de Chroma Klub, samedi soir, à cause des averses. Mais contrairement a ce qui était annoncé, nous avons eu beau».

À tous ces concerts s’ajoutent chaque année des jeux pour petits et grands ainsi que des animations et déambulations musicales dans les quartiers de la ville, qui connaissent toujours un grand succès. Du Mexique, en passant par l'Afrique, et la France, une fois de plus, tout le sud Loire d’Angers était en fête.

La 11e édition des Traver'Cé est déjà programmée : elle aura lieu les 4 et 5 juillet 2015




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17







cookieassistant.com