Un doux parfum de Côte d'Ivoire... et d'enfance

Angers se nourrit du monde (2/6)


Rédigé par Juliette COTTIN - Angers, le 16/12/2014 - 07:00 / modifié le 21/12/2014 - 10:07


Installé en France depuis 2013, le musicien originaire de Côte d’Ivoire Ahmed Fofana partage une recette d’attiéké de poisson. Elle lui rappelle ses premiers Noëls avec ses amis chrétiens de Toumodi, la ville où il a grandi.



Ahmed Fofana (à gauche) et des amis réunis autour d'un attieké de poisson dans la maison Paï-Paï.
Ahmed Fofana (à gauche) et des amis réunis autour d'un attieké de poisson dans la maison Paï-Paï.
la rédaction vous conseille
Dans la cuisine de la maison Paï-Paï, gentiment prêtée par l’association éponyme pour ce repas de Noël improvisé, Ahmed Fofana s’affaire à hacher les oignons et les piments. Le musicien, qui a travaillé avec des pointures internationales telles que Damon Albarn, le Buena Vista Social Club ou Inna Modja, est entre deux sessions d’enregistrement à Paris, mais il savoure le bonheur de préparer un plat de fête, tout en discutant de ses souvenirs de Noël.

« Je suis Mandingue, une ethnie originaire du Mali, et ma famille est de religion musulmane, explique-t-il, tout en surveillant la cuisson du poisson. Nous ne fêtions donc pas Noël, mais des amis chrétiens nous invitaient. Toumodi, la ville où j’ai grandi, est une ville de passage où beaucoup d’ethnies et de religions cohabitent pacifiquement. »

Né dans une famille de musiciens, des griots, Ahmed a été le seul de ses sept frères et sœurs à aller à l’école coranique. À quinze ans, au sortir de l’école, son père lui demande de les aider à animer les fêtes et les mariages. « Dans le quartier, les familles qui avaient les moyens s’offraient nos services, je faisais le DJ avec la sono de mon père, souvent pour le Réveillon de Noël, raconte-t-il. Ce n’était pas très différent d’ici, sauf qu’il n’y avait pas de sapin ! On faisait la fête le soir du 24 décembre avec des animations et un bon repas. Et le 25 décembre, nous allions dans la famille de nos amis. »
 
"Même si mes enfants vivent en Côte d’Ivoire et qu’ils sont musulmans eux aussi, je les couvre de cadeaux pour Noël ! "
Encore adolescent, il assiste avec joie, et sans doute une pointe d’envie, au déballage des cadeaux de ses amis : « On partageait leur plaisir et, s’ils avaient des jeux, on allait tout de suite les tester ensemble dans la rue. Mais aujourd’hui, même si mes enfants vivent en Côte d’Ivoire et qu’ils sont musulmans eux aussi, je les couvre de cadeaux pour Noël ! »

Depuis son adolescence, Ahmed Fofana fête donc Noël chaque année, souvent grâce au rapprochement que permet la musique. Au Mali, où il a vécu pendant dix ans, il accompagnait au piano un groupe de gospel, dont faisaient partie ses amis. « Cette année, si je ne rentre pas en Côte d’Ivoire, je participerai à la messe de minuit avec le groupe de musique d’un ami, qui m’accueillera dans sa famille le 25 ! » Qui sait ? Ahmed leur fera peut-être goûter son délicieux attiéké ?

Un doux parfum de Côte d'Ivoire... et d'enfance
Attiéké de poisson (façon Ahmed Fofana)
(Temps de préparation : 1h15)

L’attiéké est un plat originaire de Côte d’Ivoire, dont la base est la semoule de manioc. Pour les grandes occasions, il s’accompagne d’une viande ou d’un poisson mijoté et d’une sauce au piment, plutôt que d’une simple viande grillée. Les cubes Maggi sont un élément clé de la réussite de la recette !
 
Couper finement trois des oignons, les faire revenir dans l’huile avec le poisson. Faire mijoter pendant une trentaine de minutes, ajouter trois cubes de bouillon Maggi, ainsi que de la poudre de piment rouge, au goût.
Pendant ce temps, réchauffer au micro-onde les parts d’attiéké, deux fois cinq minutes. Les émietter, puis remettre au micro-onde pendant cinq minutes, après les avoir humidifiés à l’huile.
Faire frire dans l’huile les bananes plantains coupées en rondelles épaisses.
Pour les amateurs de piments, préparer une « sauce » à base de piment pour accompagner le plat : hacher très finement le dernier oignon et les trois piments. Ne pas se toucher les yeux pendant cette préparation.

Pour 4 personnes
Ingrédients :
- 4 sachets individuels d’attiéké
- 4 portions de poisson pangasius
- 1 ou 2 bananes plantain par personne
- 4 oignons
- 3 piments rouges
- Poudre de piment rouge
- Cubes Maggi












Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com