Un robot chirurgical de pointe entre à la Clinique de l'Anjou


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 31/05/2014 - 00:22 / modifié le 31/05/2014 - 07:17


Moyennant 1,5 millions d'euros d'investissement, la Clinique de l'Anjou vient d'acquérir un robot chirurgical de pointe pour (mieux) opérer ses patients en cancérologie. Un gain en confort et en précision d'intervention dont devraient profiter 80 à 100 malades la première année.



Le robot est doté de quatre bras articulés, disposant de sept degrés d'articulation, que le chirurgien pilote à distance.
Le robot est doté de quatre bras articulés, disposant de sept degrés d'articulation, que le chirurgien pilote à distance.
la rédaction vous conseille
Avec ses quatre bras articulés, on le dirait tout droit sorti d'un film de science-fiction. Ce robot là, pourtant, est bien une réalité, il vient de faire son entrée à la Clinique de l'Anjou à Angers. Situé dans le quartier d'Orgemont, cet établissement de santé est, avec ses quelques 600 salariés et 54 000 patients accueillis chaque année, le premier établissement de santé privé du département. Et le seul désormais à proposer un tel équipement.

Utilisé en cancérologie, le robot chirurgical entend offrir aux patients un confort et une sécurité d'intervention supérieurs aux opérations manuelles. Il est doté d'une caméra haute définition permettant une vision tridimensionnelle de la zone à opérer, d'un système de zoom intégré (x15) et d'un « pilotage » à 360° de ses quatre bras, lesquels possèdent sept degrés d'articulation. De quoi permettre au chirurgien d’atteindre des zones impossibles à opérer « manuellement », en évitant les microtremblements de la main qui apparaissent naturellement lors d’opérations complexes. C'est le chirurgien lui-même qui le pilote à distance, à quelques mètres seulement de la table d’opération.

Parmi les autres avantages mis en avant par l'établissement de santé : des pertes sanguines moins abondantes durant l’opération, la quasi-invisibilité des cicatrices, une récupération plus rapide et es douleurs et complications
postopératoires diminuées. Au final, le robot doit favoriser un temps d’hospitalisation réduit et contribuer à une amélioration du bien-être du patient.

« Cet outil est véritablement avant-gardiste. Il préfigure ce que sera la médecine de demain. Nous cherchons toujours des solutions de pointe, qui offrent les meilleurs soins possibles à nos patients. L’acquisition de ce robot s’inscrit dans cette démarche », explique le Docteur Patrick Locufier, président de la Clinique de l’Anjou. L'établissement de santé a investi 1,5 millions d'euros dans l'équipement qui sera utilisé en chirurgie viscérale,
urologique, gynécologique et ORL, précise le Dr Locufier. 80 à 100 patients devraient être concernés dans l’année à venir.

En France, seuls 80 robots chirurgicaux de ce type ont été installés dans les établissements de santé. La
Clinique de l’Anjou est le seul de Maine-et-Loire à en être doté. Elle le présentera au grand public lors d'une journée portes ouvertes le jeudi 5 juin prochain de 14h00 à 19h00.



















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com