Une distinction pour la SARA


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 18/08/2010 - 10:17 / modifié le 21/08/2010 - 12:29


La SARA (Société d’Aménagement de la Région d’Angers) a reçu le trophée des entreprises publiques locales pour la rénovation urbaine du quartier de la Roseraie à Angers, dans la catégorie habitat et Développement Urbain. Le Maire d’Angers et Président de la SARA se félicite de cette récompense.



L'espace bien vieillir Robert Robin, au coeur de la Roseraie
L'espace bien vieillir Robert Robin, au coeur de la Roseraie
la rédaction vous conseille
L’enjeu de la rénovation urbaine est primordial. Il passe par une politique foncière et d’habitat volontariste, avec un leitmotiv : réussir une évolution harmonieuse d’Angers », déclarait le Maire et Président de la SARA, Jean Claude ANTONINI, lors de la réception de ce trophée. Celui-ci a été décerné à la société d’aménagement le 22 Juin dernier à Paris, lors de l’Assemblée Générale des entreprises publiques locales.

Ce concours vise à mettre en valeur les initiatives particulièrement significatives de la performance économique, sociale ou environnementale, des entreprises publiques au service des collectivités territoriales.

La rénovation de l’ancienne zone à urbaniser en priorité (ZUP) de la Roseraie a été initiée en 2003 par l’actuel Maire d’Angers. Ce quartier populaire de près de 14 000 habitants, l’un des plus anciens d’Angers, a retrouvé peu a peu une place et une identité, grâce à l’intervention de la SARA, laquelle a mené la restructuration avec une large ouverture vers la ville. « Le jury a notamment apprécié la concertation étroite avec les habitants afin de reconstruire un quartier durable sur lui-même. Ce quartier s’installait dans un processus de déclin qui confortait son repli », poursuit-on du coté de la Mairie d’Angers.

Cette rénovation urbaine que l’on cite désormais comme un partenariat exemplaire se concrétise par le tracé du tramway, lequel traverse et desservira prochainement le quartier grâce à l’implantation de deux stations, mais aussi par la reconsidération des espaces végétalisés, l’insertion de circulations douces (cycles, piétons), et le « coup de patte » architectural donné aux bâtiments. Tout cela devrait permettre de rompre le caractère monolithique du paysage.

Les usages ont été également remis en cause et des résidences remplacent peu à peu tours et barres d’immeuble. Les espaces commerciaux ont également été reconsidérés et sont réaménagés de façon plus harmonieuse afin de les rendre plus humains. Les équipements publics font également l’objet d’une modernisation. Les excédents fonciers permettront d’accueillir des programmes neufs afin de diversifier la population, assurer la mixité sociale, voire même créer des emplois locaux.

Le bilan financier de ce programme s’élève à 25 M€. Il est couvert par des cessions privées, des remises et cessions d’ouvrages et des subventions publiques par l’intermédiaire de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU).

Le programme de rénovation de la Roseraie, conduit par la SARA, concerne 269 logements déconstruits, 3389 logements réhabilités et 3509 transformés en résidence ; la construction d’une résidence pour personne âgées de 102 appartements, un programme de 190 logements nouveaux, la restructuration de deux pôles commerciaux et une cité artisanale à l’étude.

A noter que dans le cadre des Journées d’Échange des Acteurs de la Rénovation Urbaine qui se déroulait en Juin 2009 à Bordeaux, la ville d’Angers a reçu le prix de l’urbanisme durable et à ce titre une dotation de 100 000€ pour l’ensemble de son opération de rénovation urbaine.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag