Une seconde vie pour les palettes.


Rédigé par - Angers, le 02/10/2009 - 16:23 / modifié le 06/01/2013 - 09:52


Pour Maxime BRUNEL, jeune artisan d’art spécialisé dans le petit mobilier en bois, le recyclage n’est pas un vain mot. Cet artiste du bois de récupération n’a pas son pareil pour faire d’une palette ou d’un simple meuble défraîchi, des meubles au design très contemporain, qui séduiront tous ceux qui sont préoccupés, comme lui, par leur environnement.



Maxime Brunel au milieu de ses meubles, pendant l'exposition du salon de l'habitat 2009
Maxime Brunel au milieu de ses meubles, pendant l'exposition du salon de l'habitat 2009
Mon entreprise s’appelle « hors des bennes » et pour cette exposition je suis à l’intérieur d’une benne ! » disait avec humour, Maxime Brunel, lors du dernier Salon de l’Habitat qui se tenait fin Septembre au parc des expositions d’Angers. Avec d’autres artisans et artistes spécialistes du recyclage, détournement ou métamorphose de matériaux les plus divers, il participait à l’exposition « Chutes, elles revivent ! ».

Pour Maxime Brunel la technique du remploi des matériaux lui est venu lorsqu’il a pris conscience que la société générait beaucoup de déchets, le plus souvent réutilisable, pour peu que l’on sache leur donner une seconde chance. Soucieux de son environnement son choix est avant tout écologique et économique.

Détenteur d’un Bac STI (Sciences et Techniques industrielles) Génie Mécanique, notre artisan a enchaîné les petits boulots avant d’acquérir une expérience en ébénisterie. Installé dans un garage à Murs Erigné il récupère les palettes inutilisés pour en faire des chaises et des tabourets ou encore des matériels en bois, comme cette table de ping-pong, découpée en lamelles, lesquelles serviront à construire un banc à l’allure très contemporaine.

Complètement impliqué dans une démarche « d’éco-design » et de développement durable l’ébéniste récupérateur est convaincu que son travail est utile à la société, débarrassant d’un coté la grande surface voisine de son atelier, de palettes souvent encombrantes et proposant de l’autre des meubles uniques en leur genre, d’un prix très abordable.

Et sa démarche est poussée à l’extrême avec l’utilisation de chevilles, à l’ancienne, afin de ne pas utiliser de colle ou encore de teintures concoctées avec des produits naturels. Tous les produits polluants sont ainsi exclus faisant de ses meubles des produits écologiquement neutres.

« Avant de construire un meuble, je réalise une maquette afin d’étudier les meilleurs assemblages, procurant une certaine solidité, tout en conservant un aspect agréable » confie l’artisan qui, pendant le salon de l’habitat, a rencontré des visiteurs très intéressés par son travail. Pour lui c’était le premier salon dans lequel il exposait ses réalisations et visiblement il était satisfait que l’on ait pensé à lui pour illustrer cet espace dédié au recyclage des matériaux.

Pour en savoir +



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03