[VIDEO] Béatse-Béchu et les journalistes : un débat, pas un combat

La rencontre attendue entre Frédéric Béatse, le maire d’Angers, et Christophe Béchu, le président du Conseil Général, pour la soirée d’ouverture du congrès du Syndicat national des journalistes, a attiré un large public mercredi soir. Heureusement, quelques pics mis à part, le débat est resté concentré sur la relation complexe entretenue entre hommes politiques et journalistes.



Frédéric Béatse et Christophe Béchu, entourant Olivier Samain, journaliste à Europe 1 qui animait la table-ronde.
Frédéric Béatse et Christophe Béchu, entourant Olivier Samain, journaliste à Europe 1 qui animait la table-ronde.
L’espace Grand Angle du centre des congrès d’Angers a vite montré ses limites mercredi soir. Et quelques dizaines d'adhérents du SNJ, arrivés en retard, en ont fait les frais : les 350 places de la salle n’ont pas suffi pour accueillir un public venu en nombre, probablement alléché par l’affiche du jour.

Pensez-donc ! Le maire d'Angers, Frédéric Béatse, et son principal challenger pour les municipales, le président du Conseil Général, Christophe Béchu, réunis sur une même scène ! Pourtant, le thème du débat était clair : "Journalistes et politiques sont-ils faits pour s’entendre ?". Reste qu'à Angers, la campagne est en réalité déjà commencée et certains supporters n’ont pu s’empêcher d’applaudir bruyamment l’arrivée du sénateur UMP sur la scène. Comme à un meeting.

D’emblée, Olivier Samain, l’animateur des débats, calme les ardeurs. Le journaliste d’Europe 1 rappelle qu’il n'est, en aucun cas, question d'un débat électoral, mais d’approfondir avant tout le thème de cette soirée avec des acteurs - des "animaux politiques" décrit-il sans complaisance - particulièrement concernés.

Pour entourer Christophe Béchu et Frédéric Béatse, le SNJ a fait appel à deux journalistes directement confrontés aux difficultés relationnelles avec les hommes politiques : Olivier Cimpello dont le journal, la Dépêche du Midi, est dirigé par le sénateur et président du Tarn-et-Garonne Jean-Michel Baylet ; et Fabien Leduc, le journaliste du Courrier de l’Ouest qui a révélé la phrase du maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, sur Hitler et les gens du voyage en juillet dernier.

Leurs deux interventions révèlent les obstacles qu’il faut parfois surmonter pour témoigner d’une situation. L’un doit faire face au mépris du principal acteur politique de son territoire, l’autre à la pression de cet acteur qui est, en plus, son patron. Christophe Béchu profite de ces interventions pour demander l’interdiction à un élu de la République, d'exercer en même temps la fonction de patron de presse. Il le promet même : il fera une proposition de loi dans ce sens en tant que parlementaire "même si cela a peu de chance d’aboutir quand on est dans l’opposition".

Frédéric Béatse le soutiendrait-il ? Le maire d'Angers esquive, considérant qu'il n'a pas à prendre position, n'étant pas parlementaire. Dommage, les journalistes auraient aussi aimé connaître le fond de sa pensée sur cette question.

Petites phrases quand même

Comme annoncé, le moment n’est pas aux invectives à tout va, mais plutôt à l’analyse d’une relation complexe entre journalistes et hommes politiques. Christophe Béchu parle de "l’exigence" de cette relation et la pratique du vouvoiement qu'il s'impose pour garder la distance. Frédéric Béatse évoque "le stress" qu’il faut savoir canaliser parfois le matin à la lecture de la presse locale. Comme un certain lendemain de démission (celle de Jean-Claude Antonini en janvier 2012, qui l'a vu accéder au poste de maire)...

Interrogé sur la "boulimie électorale" que lui ont prêté des articles, le sénateur UMP, ne résiste pas : "Je préfère être candidat à plusieurs élections que putschiste une seule fois" (en référence à la façon dont Frédéric Béatse est devenu maire). Le maire socialiste d'Angers choisit l'humour pour lui renvoyer la balle, en évoquant la situation à Cholet : "Ni Christophe Béchu ni moi n’avons l’intention de nous présenter à la mairie de Cholet, enfin… (regardant son adversaire politique), tu es sûr ?" . Malin.

Deux petites phrases en deux heures d'échanges, pas de quoi détourner le débat de son sens. Et c'est tant mieux. Pour le public aussi qui n'a pas hésité à manifester sa lassitude face aux dérives de la presse et au culte, précisément, de la petite phrase et des raccourcis. Journalistes et politiques - deux des professions[ "les plus détestées"]i, a rappelé Christophe Béchu - le savent pourtant bien : la réduction des temps et des espaces (140 caractères pour un Tweet !) de publication a encore un peu plus accentué les risques de mal-information.

Si le consensus est évident pour le dénoncer, les changements de pratique semblent plus complexes à mettre en œuvre. Les premiers doivent bien exister médiatiquement. Les seconds, subsister dans un environnement économique en pleine tourmente, où l'arrivée des nouvelles technologies n'a fait qu’accélérer le mouvement, au détriment du temps de l’analyse.

Au final, hommes politiques et journalistes ont pu mesurer tout le chemin qu’il leur reste à accomplir pour (re)gagner la confiance des citoyens. Car la plupart des interventions du public mercredi soir pourraient se résumer en un mot : méfiance. Les journalistes du SNJ ont maintenant trois jours de congrès pour plancher sur ce vaste sujet.



Jeudi 10 Octobre 2013
Laurent BELLANGER et Yves BOITEAU
Lu 1167 fois
     




1.Posté par Jean-François le 10/10/2013 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage que Frédéric Béatse pratique aussi systématiquement l'art de l'esquive ou de la pirouette, y compris sur des sujets sérieux. Vous avez raison de le souligner dans votre article : il est regrettable que nous n'ayons pas su hier si le maire d'Angers était favorable ou non à une proposition de loi visant à éviter la confusion entre mandat électif et direction d'un journal. N'a-t-il donc aucun avis sur le sujet ? Cela ne l'intéresse-t-il pas ? Ou bien pense-t-il qu'Angers est une ville de...

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau