Végétal : lire l’avenir de la plante dans son histoire

Dossier : ils innovent en Anjou (3/6)


Rédigé par Patrick TOUCHAIS - Angers, le 02/05/2014 - 07:33 / modifié le 02/05/2014 - 07:53


Grâce au programme Brio, les entreprises intègrent les informations sur l’histoire des plantes pour prédire ce que donneront les croisements. C'est le troisième volet de notre dossier sur l'innovation.



Alain Boggio, société Melba et Valéry Malécot d’Agro Campus dans les serres de pensées.
Alain Boggio, société Melba et Valéry Malécot d’Agro Campus dans les serres de pensées.
la rédaction vous conseille
C’est un partenariat à trois qui a donné naissance au programme Brio : Breeding research and innovation on ornementals (ou en Français, recherche sur la sélection et l’innovation sur les plantes ornementales). On trouve ainsi l’Unité mixte de recherche IRHS (Institut de recherche en horticulture et semences), dont font partie l’Inra et Agrocampus Ouest, six entreprises ou groupes d’entreprises : Melba, Minier, Turcieflor, Florinov, Hydranova et le GIE Eurogeni. Et, intervenant comme fédérateur, le pôle de compétitivité Végépolys, dans son rôle de liant entre l’entreprise et le monde de l’enseignement et de la recherche.

Dans le monde de la sélection variétale, on travaille beaucoup par l’essai. Avec Brio, le travail a consisté à opérer en amont. Valéry Malécot, enseignant chercheur à Agrocampus Ouest et ses collègues Véronique Kapusta et Alain Cadic de l’Inra ont mis au point une méthode pour anticiper les choix de sélection. « Au-delà des informations génétiques, on travaille sur l’histoire de la plante. L’histoire à travers l’évolution de son groupe botanique, mais aussi l’influence de l’homme ». La démarche a demandé un gros travail de recherche dans la littérature scientifique sur les huit groupes de plantes étudiés : pensées, œillets, hortensias, agapanthes, anémones, alstromères, genêts et hibiscus.

« Les entreprises cherchent généralement à créer une nouvelle couleur, ou à améliorer le port ou la fertilité des plantes », souligne Valéry Malécot. En croisant les informations sur l’histoire de la plante, avec celles de ses caractéristiques chromosomiques et morphologiques, les entreprises peuvent imaginer ce que va donner la descendance de deux plantes que personne n’avait encore croisées. « On peut donc prévoir que certains croisements ne donneront rien ».

Neuf ingénieurs

Lancé en 2010, Brio a permis de créer 12 à 15 000 descendants à partir de 700 plantes diversement croisées. 200 de ces descendants ont montré de l’intérêt et vont être testés sur une période de 2 à 5 ans. Déjà, quatre nouvelles variétés de genêts sont proches d’être commercialisées.

A terme, entre 30 et 40 nouveautés pourraient être mises sur le marché. D’ici deux ans, on pourrait en voir quelques-unes en exposition au salon du végétal à Angers. Alain Boggio, gérant de Melba, société spécialisée dans la création de variétés de plantes ornementales, et moteur dans le projet, se réjouit de la bonne coopération entre recherche publique et entreprises du privé dans ce programme. « C’est toujours compliqué en France, alors que dans beaucoup d’autres pays, ça fonctionne bien ».

Ici le programme, financé par le Conseil régional et le Fonds unique interministériel, a débouché sur la création de neuf emplois d’ingénieurs ou techniciens dans les entreprises, donc cinq CDI. « Ce n’est pas spectaculaire en terme d’emplois directs, mais derrière, ça peut générer beaucoup d’activité. Certaines nouveautés peuvent être ensuite multipliées à des millions d’exemplaires », indique Valéry Malécot. Et dans ces métiers, pas le choix : le développement de l’activité passe par la création.












Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com