Zenzile, Anoraak et Mars Red Sky ont enflammé la scène US d'Austin


Rédigé par - Angers, le Vendredi 4 Mai 2012 à 16:11


Le récent jumelage entre la ville texane d’Austin et celle d’Angers a permis d’établir un pont au dessus de l’Atlantique entre la culture musicale française et celle des USA, pas si éloignée tout de même. La participation de plusieurs groupes angevins au dernier SXSW, le plus grand-rendez vous musical, cinématographique et technologique, du continent américain et même de la planète, dessine un avenir certain pour la filière musicale angevine.



la rédaction vous conseille
François DELAUNAY le co-directeur du CHABADA et responsable du projet culturel et Stéphane MARTIN, le programmateur, de retour d’Austin (Texas), le haut lieu de la musique US, se sont montrés satisfaits leur séjour et surtout des liens qu’ils ont pu tisser sur place. « Le SXSW reçoit chaque année 12 000 demandes de groupes musicaux et en retient 1200. Ceux que nous avons présenté ont été retenus et certains ont même joué plusieurs fois, ce qui est plutôt rare », expliquait hier soir François DELAUNAY, lors d’une soirée de présentation du séjour américain.

Plus qu’un rêve, le passage au SXSW (South by South West 2012) aura mis en lumière des groupes phare de la scène Angevine comme ZENZILE, MARS RED SKY et ANORAAK, mais aussi tout ce qui suit en matière de production musicale basée à Angers. Et quand on sait que ce grand rendez-vous accueille les programmateurs des plus grandes festivals mondiaux, lesquels viennent faire leur marché, il a de quoi voir l'avenir avec une certaine sérénité.

Et les franchies ont fait sensation sur place si l’on en croit les vidéos présentés hier soir au Chabada, faisant même partie du cercle restreint des 80 groupes ayant joué plusieurs fois sur les scènes installées au cœur de ce temple commercial de la musique, du cinéma et des nouvelles technologies dont les disciples de l’oncle Sam ont le secret.

« C’est une véritable opportunité pour les groupes musicaux que nous soutenons. Ça ouvre les yeux sur un autre monde », poursuit François DELAUNAY qui sait désormais que les liens sont tissés entre les deux villes. Le jumelage entre les deux villes ouvre de nouveaux horizons et non des moindres, à l’exemple de Zenzile qui outre le fait de se faire connaître, cherchait des contacts musicaux dans le monde très fermé de la musique de film et des spots publicitaire. Et, quand on connaît le protectionnisme des américains en la matière, pénétrer le marché n’est pas une mince affaire.

Une ouverture internationale pour les groupes angevins

Le projet angevin, soutenu financièrement par la Ville d’Angers, via le Chabada et le « Bureau Export », en charge de l’exportation de la filière musicale française, avait pour objectif de développer des échanges artistiques entre Angers et Austin dans une logique de partenariat intégrant pleinement la notion de développement économique et culturel du territoire angevin. En effet, la musique et tout ce qu’elle draine en matière de technique et de technologie s’exporte et constitue une véritable économie de marché. Et cette notion de « business to business », bien intégrée dans la culture américaine n'effraient pas les artistes angevins.

Pour Zenzile, le groupe rock angevin, les retours sont plutôt encourageants, notamment au niveau de l’international et européen. Des dates pour les plus grands festivals, tels les Inrocks, sont dans les tuyaux et même des contacts sérieux avec le PDG de Nike lors d’un showcase. Le rock à la française a fait plus qu’un tabac et nul doute que les retombées ne devraient pas tarder à se faire sentir. Même son de synthé du coté d’Anoraak qui a pu prendre contact avec l’un des plus gros tourneurs US. Quant à Mars Red Sky il a carrément enflammé la scène américaine.

Dans cette affaire le Chabada qui joue pleinement son rôle de promoteur de la musique, d’accompagnement et de véritable hub de la filière musicale, accueille désormais en résidence des musiciens américains, ce qui ne devrait pas déplaire, et on le serait à moins, au public angevin.

26 personnes ont participé au voyage américain parmi lesquels, outre les groupes, techniciens, labels dont deux Yotanka et 3C sont implantés à Angers, les tourneurs des groupes, techniciens audiovisuels, on comptait des élus locaux, professionnels du secteur économie et innovation et de la culture et des relations internationales ainsi que les directeurs du Fuzz’yon de la Roche sur Yon et de l’Echonova de Vannes.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag