Champ libre


La laïcité, philosophie de la République

Mercredi 4 Décembre 2013

A l'heure où le calendrier de l'avent nous appelle à décorer le traditionnel sapin des fêtes de
fin d'année, c'est un feuillu que plantent les élus de la ville d'Angers. Au-delà de l'éphéméride
que représente l'arbre à aiguille, celui de la laïcité offre un symbole quotidien et durable.
Celui du vivre ensembe dans la République.


L'arbre de laïcité marque la persévérance de l'action publique à garantir le triptyque républicain
L'arbre de laïcité marque la persévérance de l'action publique à garantir le triptyque républicain
A l'image de nombreuses villes, Angers possède à nouveau son arbre de la laïcité inauguré ce 8
décembre 2013. Cette manifestation revêt un caractère particulier car elle fait suite à un acte de
dégradation à l'encontre du précédent sectionné dans la nuit. Obscure circonstance qui montre que
la laïcité n'est pas un acquis et qu'il importe non seulement d'en poser les bases comme c'est le cas
avec cet arbre mais, plus que cela, d'en défendre les principes dans l'action.
L'inauguration symbolise donc la persévérance de l'action publique à maintenir ce repère
indispensable. Elle est aussi une solide réponse à ceux qui ne la respectent pas.

Absente du triptyque républicain, la laïcité apparaît en filigrane comme une valeur transversale de
la société française. Depuis la loi de 1905 qui la définit, la laïcité garantie la pratique des diverses
religions et assure le respect de toutes les croyances sans prédominance ni soutien partisan. Elle est
une question globale dans l'exercice politique puisqu'au centre de la cohésion et essentielle car elle
marque la frontière entre la sphère privée et la sphère publique.
[La laïcité n'est pas l'ennemi des religions. Bienveillante à l'égard de la spiritualité de
chacun, elle se fait le garde-fou face à aux dogmes de la pensée unique et à la manifestation
des extrêmes.]
A l'échelle de la ville – microcosme, s'il en est, de la société toute entière – la laïcité s'invite à tous
les niveaux. Dans la République à laquelle elle donne sens ; au projet éducatif pour lequel elle est
un outil de fraternité ; mais encore au sein de l'ensemble des services publics dans lesquels elle
conditionne l'égalité.
La laïcité ne se définit pas comme le rejet, ni même le refus mais bien le respect des religions dans
une logique de diversité. En ce sens, la laïcité est essence de toute existence humaine et constitue un
repère pour des croyants en quête de sens envers la République. Car non exempte de morale la
laïcité est garante d''une philosophie républicaine dotée de l'esprit de la raison et du corps du bien
commun. Autrement dit, une spiritualité laïque. Celle du sens de l'intérêt général fat de justice et de
liberté. En effet pour se projeter le citoyen, où qu'il se situe sur le territoire, recherche un idéal, une
dimension qui le dépasse, qui incarne un horizon et dresse une perspective. Qu'on les appelle
dogme, idéologie ou doctrine ces fondamentaux se voient régulés par le terreau commun d'un vivre
ensemble fertilisé par la laïcité.
La laïcité représente aussi un mur protecteur entre sphère privée et espace public. La pratique
religieuse étant un sujet de l'ordre de l'intime. Loin d'être un obstacle à l'espérance à laquelle chacun
peut prétendre, la laïcité est l'itinéraire républicain de l'existence. Les lois officient comme libre
arbitre dans la pratique de citoyenneté.
L'émancipation des citoyens d'une société se vérifie à la capacité des citoyens à trouver leur place
dans un écosystème ouvert.


François-Xavier Helbert



1.Posté par Monsieur G & Mademoiselle AS le 15/12/2013 11:25
Tout à fait d'accord avec vous. La laïcité, bien souvent bafouée, méritait d'être redéfinie. Merci pour cette définition qui met en valeur l'ouverture aux autres par le respect, plutôt que le repli sur soi par le refus de ta singularité.
On fera mieux la prochaine fois....

Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter ce billet. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce blog est responsable des contenus qui sont publiés mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissé libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en saurons gré.

Le Club des lecteurs d'Angers Mag

Ma ville | Loisirs | Sports | Association | Nature | High Tech | Culture | Gastronomie | Expression libre


Rss
Facebook
Twitter
Mobile